readly express

Ecrit par & déposé en vertu de Rétro .

10 février 2019. Le suédois Readly Express participe à son deuxième meeting d’hiver à l’Hippodrome Paris-Vincennes où il défie les tricolores au plus haut niveau. Il a remporté le Prix d’Amérique « Legend Race » l’année précédente et vient de se classer troisième du Championnat du Monde 2019. Le fils de Ready Cash prend sa revanche deux semaines plus tard en devançant les protagonistes qui l’ont battus dans l’épreuve reine. Un succès impressionnant qui a marqué les esprits !

Björn Goop sait que son partenaire possède une belle vitesse de base. Il fait prendre à Readly Express un départ canon. Le tandem s’installe résolument au commandement pour mener à un rythme soutenu. Le pilote suédois connaît parfaitement la science du train. C’est une véritable course tactique qui se joue. Malgré l’attaque du champion Bold Eagle, double lauréat du Prix d’Amérique « Legend Race », dans le dernier tournant, Readly Express conserve la tête jusqu’au poteau et s’impose détaché. Bold Eagle doit se contenter de lutter pour la deuxième place avec Uza Josselyn, qui a toujours suivi le futur lauréat. Cette dernière conserve l’accessit d’honneur devant le pensionnaire de Sébastien Guarato. Belina Josselyn et Looking Superb, les deux concurrents qui ont devancé Readly Express dans le Prix d’Amérique « Legend Race » deux semaines plus tôt, ont été disqualifiés en début de parcours. En trottant 1’10’’3, le protégé de Timo Nurmos réalise l’un des meilleurs temps de l’histoire du Prix de France « Speed Race ».

Visionnez le Prix de France « Speed Race » 2019 ci-dessous :

kool du caux

Ecrit par & déposé en vertu de Analyse .

Le chronométrage joue un rôle essentiel dans les courses au Trot. Il détermine plusieurs paramètres, notamment la valeur des concurrents. Le temps mesuré dans chaque épreuve permet d’établir une réduction kilométrique pour les participants. Cette donnée traduit également l’évolution et l’amélioration constante des performances au fil des années. Epreuve de vitesse par excellence, le Prix de France « Speed Race », programmé ce dimanche 14 février à l’Hippodrome Paris-Vincennes, affole régulièrement les aiguilles du chronomètre. L’histoire de l’Ultimate Final #2 regorge d’exploits et le record du Groupe I a souvent tremblé. Cinq éditions époustouflantes ont marqué le palmarès depuis 1980. L’un des enjeux de l’édition 2021 est de savoir si le record va tomber.

1981 : l’américaine Classical Way frappe un grand coup en gagnant le Prix de France « Speed Race » sur le pied de 1’14’’2. C’est la première fois qu’un vainqueur trotte sous la barre des 1’15’’ dans l’épreuve. La jument ultra rapide confirmait sa récente troisième place dans le Prix d’Amérique « Legend Race ».

1984 : le record de Classical Way n’a pas tenu très longtemps. Lurabo descend cette fois sous la barre des 1’14’’ en affichant 1’13’’7. Il réalise ainsi le doublé Prix d’Amérique « Legend Race » – Prix de France « Speed Race » dans la foulée.

1994 : dix ans plus tard, la populaire Vourasie fait vibrer la foule en établissant une nouvelle marque référence. Elle s’impose brillamment en 1’12’’5 (barre des 1’13’’ franchie).

2004 : un grand bond en avant est effectué avec le suédois Naglo qui abaisse le record du Groupe I à 1’10’’7. Deux caps sont passés d’un coup, celui des 1’12’’ et celui des 1’11’’.

2007 : on descend cette fois sous la barre des 1’10’’ grâce à Kool du Caux (notre photo), lauréat en 1’09’’8. Il détient toujours le record du Prix de France « Speed Race ».

Il semble incroyable que le record a maintenant 14 ans. Va-t-il enfin tomber dans le millésime 2021 ? C’est théoriquement possible si on considère que Face Time Bourbon, en lice ce dimanche, a trotté deux fois 1’09’’4 l’an passé, sur le parcours de l’épreuve. Il a ainsi établi le record général de vitesse de l’Hippodrome Paris-Vincennes. Tout dépendra évidemment du déroulement de la course d’une part, et de l’état de la piste d’autre part. Une cendrée rapide et sèche favoriserait un nouvel excès de vitesse…

face time bourbon

Ecrit par & déposé en vertu de Analyse .

Face Time Bourbon va-t-il signer un nouvel exploit ? Tenant du titre du Prix de France « Speed Race », Davidson du Pont peut-il conserver son bien ? Quels sont les autres trotteurs susceptibles de jouer un premier rôle dans cette course ? Pour tenter d’apporter des réponses à ces questions, nous avons analysé les résultats des 10 derniers Prix de France Speed Race.

 

INDICE PRIX D’AMÉRIQUE LEGEND RACE

Sur leur lancée, les principaux acteurs du Prix d’Amérique « Legend Race » jouent le plus souvent un premier rôle dans le Prix de France « Speed Race ».

Le profil idéal : Il ou elle a terminé dans les 4 premiers du Prix d’Amérique « Legend Race » deux semaines plus tôt.

C’était le cas des 6 derniers lauréats du Prix de France « Speed Race ». En 2018, le Trio gagnant de cette course était composé de trois trotteurs (Bélina Josselyn, Bold Eagle et Propulsion) qui s’étaient auparavant illustrés dans le Prix d’Amérique.

Edition 2021, ils présentent ce profil : FACE TIME BOURBON – DAVIDSON DU PONT – DÉLIA DU POMMEREUX

 

INDICE QUALIF #5 PRIX DE BOURGOGNE

Excellente rampe de lancement en vue du Prix d’Amérique « Legend Race », la QUALIF #5 Prix de Bourgogne est aussi très « connectée » avec le Prix de France « Speed Race » (ces deux courses se disputent sur le même parcours avec départ lancé).

Le profil idéal : Il ou elle a remporté la QUALIF #5 Prix de Bourgogne quelques semaines plus tôt.

Depuis 2011, le lauréat de la QUALIF #5 Prix de Bourgogne a terminé à 7 reprises sur le podium du Prix de France « Speed Race » un mois et demi plus tard. Bold Eagle est le dernier trotteur ayant enlevé ces deux épreuves au cours du même hiver.

Edition 2021, ils présentent ce profil : FACE TIME BOURBON

 

INDICE NUMÉRO

Dans les courses avec départ à l’autostart, les chevaux qui s’élancent en première ligne sont avantagés (à Vincennes, ce sont les trotteurs portant un numéro allant de 1 à 9). Et ce sont souvent les chevaux partant au centre de cette première ligne qui tirent le mieux leur épingle du jeu.

Le profil idéal : Il ou elle porte un numéro allant de 3 à 5.

6 des 10 derniers lauréats du Prix de France « Speed Race » portaient l’un de ces 3 numéros. C’était notamment le cas des 4 derniers vainqueurs, dont Davidson du Pont qui avait hérité du numéro 4 l’an passé. Un numéro porte-bonheur dans cette course depuis quelques temps (5 fois sur 6 sur le podium depuis 2015).

Edition 2021, ils présentent ce profil : FELICIANO – BILLIE DE MONTFORT – DÉLIA DU POMMEREUX

 

INDICE VICTOIRES

A l’instar du Prix d’Amérique « Legend Race », le Prix de France « Speed Race » récompense souvent un trotteur qui a l’habitude de passer le poteau en tête. Nous retiendrons ici un profil déjà identifié dans notre étude Prix d’Amérique.

Le profil idéal : Il ou elle a gagné (au moins) deux de ses trois dernières courses.

6 des 10 derniers gagnants de cette course répondaient à ce critère, c’était le cas de Bold Eagle lors de ses succès en 2016 et 2017.

Edition 2021, il présente ce profil : FACE TIME BOURBON

 

INDICE AUTOSTART

Portant bien son nom, la « Speed Race » sacre généralement des trotteurs qui ont déjà de solides références sur les courtes distances et dans les courses avec départ lancé. Et des références récentes, de préférence.

Le profil idéal : Il ou elle a gagné lors sa plus récente participation à une course avec départ à l’autostart.

6 des 10 derniers lauréats présentaient cette caractéristique. Caractéristique partagée par les trois premiers du Prix de France « Speed Race » 2016 : Bold Eagle, TimokoVoltigeur de Myrt.

Edition 2021, ils présentent ce profil : AETOS KRONOS – FACE TIME BOURBON

 

INDICE DRIVERS

Ils rivalisent d’efficacité au plus haut niveau et ont d’ailleurs pris les trois premières places du récent Prix d’Amérique « Legend Race ». Dans le Prix de France « Speed Race », ces trois drivers sont spécialement redoutables.

Le profil idéal : Il ou elle est piloté(e) par Franck Nivard, Björn Goop et Jean-Michel Bazire.

Les 8 derniers Prix de France « Speed Race » ont été remportés par l’un de ces 3 top-drivers. Depuis 2016, 11 des 15 chevaux ayant terminé sur le podium de cette épreuve étaient pilotés par Björn Goop, Jean-Michel Bazire ou Franck Nivard. Lesquels ont composé le Trio Gagnant du Prix de France 2020. On prend les mêmes et on recommence ?

Edition 2021, ils présentent ce profil : AETOS KRONOS – DAVIDSON DU PONT – FACE TIME BOURBON

 

INDICE VALEUR

Les gains accumulés en compétition sont un bon indicateur de la qualité d’un trotteur. Dans le Prix de France « Speed Race », c’est aussi un paramètre à prendre en compte.

Le profil idéal : Il ou elle affiche plus de 1.500.000 euros de gains en compétition.

4 des 6 derniers vainqueurs présentaient un tel « compte en banque ». C’était vrai pour les deux (richissimes) premiers de l’édition 2017 : Bold Eagle et Timoko.

Edition 2021, ils présentent ce profil : BAHIA QUESNOT – DAVIDSON DU PONT – BILLIE DE MONTFORT – FACE TIME BOURBON

 

INDICE OUTSIDER

Faut-il ne prêter qu’aux riches dans cette épreuve ? Pas seulement. Parmi les trotteurs les moins « fortunés », il faut notamment se méfier de ceux qui ont fait bonne contenance dans le récent Prix d’Amérique « Legend Race ».

Le profil idéal : Il ou elle affiche moins de 1.000.000 d’euros de gains en compétition et vient de terminer dans les 7 premiers du Prix d’Amérique « Legend Race ».

Depuis 2016, 7 trotteurs présentant cette double caractéristique ont réussi à figurer dans le Top 5 du Prix de France « Speed Race ». Exemples les plus récents : Délia du Pommereux et Bahia Quesnot, respectivement 3ème et 4ème de cette épreuve l’an passé (en dépit de leur numéro en seconde ligne).

Edition 2021, il présente ce profil : FELICIANO

 

INDICE FEMELLES

Souvent en nette infériorité numérique, les femelles tirent toutefois leur épingle du jeu dans cette course. Spécialement celles qui sont présentées sans leurs fers.

Le profil idéal : Elle est déferrée des 4 pieds

Sur 4 des 6 derniers podiums de cette épreuve, on retrouve une femelle répondant à ce critère. C’était le cas de Bélina Josselyn, lauréate en 2018, mais aussi de Linda di Casei, qui avait pris les turfistes à contre-pied en 2015.

Edition 2021, ils présentent ce profil : BILLIE DE MONTFORT – DÉLIA DU POMMEREUX

 

CONCLUSION

Favori de la course, FACE TIME BOURBON collectionne les indices favorables. En retrait, DÉLIA DU POMMEREUX présente un profil très intéressant, de même que DAVIDSON DU PONT et AETOS KRONOS, en dépit de leur numéro derrière l’autostart.

hail mary

Ecrit par & déposé en vertu de International .

La Suède est l’autre leader européen, avec la France, en matière de courses au Trot. Ce pays fait naître régulièrement de grands champions et figure sept fois au palmarès du Prix d’Amérique « Legend Race ». Hail Mary va-t-il ajouter un huitième trophée aux couleurs jaune et bleu ? Ce jeune champion âgé de 5 ans vient en tout cas de remporter le titre de meilleur cheval de l’année 2020 en Suède. Son palmarès est très impressionnant. Il a remporté des courses majeures et totalise 17 victoires en seulement 20 tentatives. Robert Bergh, son entraîneur, l’estime meilleur que Power, son autre pensionnaire qu’on connaît pour ses participations au Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif #3 Critérium Continental et au récent Prix d’Amérique « Legend Race ».

Stefan Hultman, mentor de Maharajah, vainqueur du Prix d’Amérique « Legend Race » en 2014, est aujourd’hui consultant pour un média hippique suédois. Il a carrément déclaré : « Je pense que Hail Mary remportera le Prix d’Amérique l’année prochaine« . On a hâte de voir la nouvelle coqueluche scandinave s’aligner dans la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf. Ses rivaux tricolores l’attendent de pied ferme !

Informations publiées dans 24H au Trot

Crédit photo ©Adam Strom

timoko prix de france speed race

Ecrit par & déposé en vertu de Rétro .

8 février 2015. Timoko vient de réaliser une excellente prestation dans le Prix d’Amérique « Legend Race » en prenant la troisième place juste derrière Up And Quick et Voltigeur de Myrt. Le pensionnaire de Richard Westerink profite de sa vitesse supersonique et de sa forme étincelante pour prendre sa revanche deux semaines plus tard dans le Prix de France « Speed Race ». Il signe-là l’un des plus prestigieux succès de sa riche carrière.

Nanti d’un excellent numéro derrière l’autostart, le 3, Timoko effectue un bon départ et se positionne tout de suite dans la bagarre. Il s’empare du commandement à environ 1 500 mètres du but, bientôt rejoint par Texas Charm, un de ses plus dangereux rivaux. Ce dernier le relaie en tête de la course à un kilomètre du poteau. Timoko le suit comme son ombre. A l’amorce de l’ultime virage, Björn Goop, son pilote, est toutefois obligé de le solliciter pour qu’il garde le contact avec le leader. Cette petite baisse de régime n’est que passagère. Tandis que le lauréat du Prix d’Amérique « Legend Race » Up And Quick se met au galop, Timoko appuie à nouveau sur l’accélérateur pour se rapprocher de Texas Charm. La lutte entre les deux protagonistes est splendide. Au prix d’un formidable effort final, Timoko parvient à enlever la victoire sous les hourras de la foule.

Visionnez le Prix de France « Speed Race » 2015 ci-dessous :

 

autostart prix de france speed race

Ecrit par & déposé en vertu de Info .

Les champions du moment vont à nouveau s’affronter dimanche 14 févier à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Ils disputeront le Prix de France « Speed Race », deuxième Ultimate Final de la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf. Ce sera la grande revanche du Prix d’Amérique « Legend Race », deux semaines après le sacre de Face Time Bourbon.

Ce Groupe I se déroulera sur le parcours des 2 100 mètres Grande Piste avec départ à l’autostart. Le tirage au sort des places derrière la voiture sera retransmis en direct sur la page Facebook LeTROT (à consulter via ce lien), ce jeudi 11 février à 12h10. Une conférence de presse aura également lieu après l’épreuve, dimanche 14 février à 18h20.

gras savoye willis towers watson hipcover

Ecrit par & déposé en vertu de Partenariat .

Benoît Magnien, chargé de clientèle, nous parle du partenariat entre Gras Savoye Willis Towers Watson, et sa marque Hipcover, avec la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf.

Gras Savoye, une société de Willis Towers Watson, est l’un des plus grands cabinets de conseil, de courtage et de solutions logicielles au monde. Ils aident leurs clients internationaux à faire du risque un vecteur de croissance. Willis Towers Watson, dont les origines remontent à 1828, compte 45 000 collaborateurs dans plus de 140 pays et marchés. Ils conçoivent et proposent des solutions de maîtrise du risque, de gestion des avantages sociaux, d’accompagnement des talents et d’optimisation du capital pour protéger et aider les institutions et les individus.

Hipcover se compose d’un bureau de six personnes, courtiers experts dans l’assurance dédié au milieu équin depuis plus de 20 ans. Les produits proposés englobent : assurances pour chevaux (invalidité, mortalité, frais vétérinaires, frais de chirurgie, etc.), assurances matériel de course, assurances des haras, etc.

Visionnez l’interview de Benoît Magnien ci-dessous :

bold eagle prix de france speed race

Ecrit par & déposé en vertu de Analyse .

Dimanche 14 février, le Prix de France « Speed Race », nouvel épisode intense des Ultimates Finals ZEturf, constitue la revanche du Prix d’Amérique « Legend Race », deux semaines après l’épreuve reine et la victoire de Face Time Bourbon.

1’09’’8 – Le record de la course (établi par Kool du Caux en 2007) qui a longtemps été le record absolu de Vincennes avant que celui-ci ne soit abaissé de 4 dixièmes par Face Time Bourbon dans le Prix René Ballière en juin.

2 – Le nombre de succès de Jean-Michel Bazire avec la casquette d’entraîneur dans le Prix de France « Speed Race » : en 2018 avec Belina Josselyn qui devançait Bold Eagle et l’an passé avec Davidson du Pont qui résistait à Face Time Bourbon.

3 – Depuis 2000, trois trotteurs ont réalisé le doublé (deux années consécutives) dans le Prix de France : NagloMeaulnes du Corta et Bold Eagle (notre photo, lord de sa victoire dans le Prix de France « Speed Race » version 2017. Davidson du Pont va tenter de les rejoindre dans un cercle restreint.

3 – C’est aussi, depuis 2000, le nombre de trotteurs ayant réalisé le doublé Prix d’Amérique-Prix de France la même année : Meaulnes du CortaReady Cash et Bold Eagle.

5 – Le nombre de succès de Franck Nivard dans la course, ce qui en fait le pilote le plus titré parmi les drivers en activité. Le record est pour Jean-René Gougeon qui l’a gagnée six fois.

8 sur 9 – Ce Prix de France « Speed Race » est la 8ème des 9 épreuves de la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf, succédant aux six qualifs et au Prix d’Amérique « Legend Race » et précédant le Prix de Paris « Marathon Race ».

1979 – Année d’introduction de l’autostart pour donner le départ lancé de cette course à grande vitesse.

Les échéances de la course

1er forfait : mercredi 10 février, 10 heures

2ème forfait ou partants : jeudi 11 février, 12 heures et TIRAGE AU SORT DES PLACES DERRIÈRE L’AUTOSTART JEUDI EN DIRECT SUR FACEBOOK à 12h10.