Ecrit par & déposé en vertu de Actualités, EpiqE Series .

A deux semaines du Prix d’Amérique Opodo, le Prix de Belgique a sacré Bold Eagle. Avec cette nouvelle démonstration, le pensionnaire de Sébastien Guarato confirme son statut de favori pour le Championnat du Monde des Trotteurs le 31 janvier.

Les superlatifs commencent à manquer. Pour sa première confrontation face à ses aînés, le fils de Ready Cash s’est envolé dans la phase finale du Prix de Belgique clouant sur place ses adversaires. C’est désormais une certitude, il sera LE cheval à battre lors du prochain Prix d’Amérique Opodo.

Dans une course animée par Voltigeur de Myrt à un rythme régulier mais peu soutenu, Bold Eagle patiente sur une troisième ligne en embuscade. Mené par un très grand Franck Nivard, le pensionnaire de Sébastien Guarato patiente jusqu’à l’entrée de la ligne droite avant de placer une accélération dévastatrice pour s’imposer sous les applaudissements des spectateurs conquis. Il tentera de succéder à Queen L, dernier cheval à avoir réalisé le doublé Prix de Belgique / Prix d’Amérique. Une performance qui remonte à 1993. Mais ce ne sont certainement pas des statistiques qui vont faire trembler Bold Eagle !

Derrière le nouveau phénomène du Trot français, Voltigeur de Myrt conserve une très bonne deuxième place. Dauphin d’Up and Quick dans la dernière édition du Prix d’Amérique Opodo, le protégé de Roberto Donati devrait de nouveau réaliser une grande performance le 31 janvier prochain. Au rayon des bonnes impressions, il faut également noter la très encourageante cinquième place de Bird Parker. Pour cet essai à ce niveau, le 5 ans de Philippe Allaire a eu le mérite de lancer la course dans la montée en se rapprochant en troisième épaisseur et en soutenant très bien son effort jusqu’au bout. Seulement huitième, le classement de Lionel est à relativiser. Parti en retrait en raison d’un faux départ qu’il a provoqué, le fils de Look de Star s’est ensuite montré très plaisant en queue de peloton pour conclure dans un bon style. A l’image de son compagnon de box, Un Mec d’Héripré (4ème), la « Belle » se présente bien pour les pensionnaires de Fabrice Souloy.

Si Bold Eagle a fait impression, le tenant du titre du Prix d’Amérique Opodo, Up and Quick, inquiète à deux semaines du grand rendez-vous. Même s’il devait rendre 25 mètres à ses rivaux, le fils de Buvetier d’Aunou a été incapable de prendre le dos de Bird Parker en montant avant de terminer à une lointaine neuvième place. Espérons pour son entourage que le cheval sera se transcender déferré des 4 pieds et muni de ses artifices. Mais le grand perdant du jour est Amiral Sacha. Après des ennuis de santé, le fils de Ganymède avait rassuré tout son entourage en s’emparant de la deuxième place dans le Prix de Bourgogne. Malheureusement, il n’a pu réitérer cette performance se montrant fautif dans la phase finale. A chaud, son entraîneur Florent Lamare n’avait aucune véritable explication sur la contre-performance de son cheval. Faute de points et de gains suffisants, il ne sera pas au départ du Prix d’Amérique Opodo 2016. Un Prix d’Amérique Opodo en rouge et noir, aux couleurs de Bold Eagle.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités, EpiqE Series .

Même s’il ne faut jamais résumer une compétition hippique à un match à deux, encore moins ce superbe Prix de Belgique 2016, les présences de Support Justice et Bold Eagle (en photo) sont deux attractions dans cette dernière étape des #opodoraces.

A 15 jours du Prix d’Amérique Opodo, Up And Quick sera lui aussi en lice mais devant rendre 25 mètres du fait des conditions de course, le tenant du titre dans le Championnat du Monde des Trotteurs aura la vie dure face à des trotteurs de grand talent, partant 25m devant lui. Parmi eux donc, le nouveau phénomène du Trot Français : Bold Eagle. 22 courses, 19 victoires, son palmarès reflète sa grande classe. Restant sur cinq succès consécutifs, pratiquement plus impressionnants les uns que les autres, le fils de Ready Cash va passer un test important ici face à ses aînés. Surtout que la liste est du 4 étoiles avec les candidatures de Voltigeur de Myrt (2ème du Prix d’Amérique Opodo l’an dernier), de Lionel, impressionnant vainqueur du Prix Ténor de Baune et ici présenté ferré des quatre pieds ou encore donc Support Justice.

Ce Norvégien affiche lui aussi un superbe curiculum vitae avec 22 succès en 31 tentatives. Lui aussi a dominé sa génération, remportant même le Championnat d’Europe des 5 ans à Vincennes, en septembre 2014 dans le style d’un authentique champion. Son année 2015 a été ponctuée par un succès dans l’Aby Stora Pris mais tout a été fait depuis pour que le Viking arrive au top pour le Prix d’Amérique. Habitué à partir derrière les ailes de l’autostart, Support Justice s’élancera pour la première fois à la volte…en course. Car à l’entraînement, les tests ont été très positifs notamment un réalisé il y a une dizaine de jours à Vincennes. Support Justice s’y sentait comme chez lui !

Les partants du Prix de Belgique en cliquant ici.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités, EpiqE Series .

A deux semaines du Prix d’Amérique Opodo, le Prix de Belgique est la dernière étape avant l’épreuve mythique du dernier dimanche de janvier. Si certains, déjà qualifiés, effectueront les derniers réglages, pour d’autres ce sera l’ultime chance de valider son billet.

Prix de Bretagne, Prix du Bourbonnais, Prix de Bourgogne, Critérium Continental, Prix de Ténor de Baune, il n’en reste plus qu’une : le Prix de Belgique. C’est la dernière course dans la série des six #OpodoRaces. Trop justes au niveau des gains, plusieurs concurrents vont tenter de se qualifier aux points. C’est notamment le cas d’Amiral Sacha (en photo), très bon deuxième du Prix de Bourgogne mais qui devra de nouveau terminer à l’arrivée ce dimanche pour assurer sa place au départ de la « belle » dans deux semaines. Pour Kadett C.D, le Prix de Belgique sera également décisif. Ce pensionnaire de Robert Bergh devra terminer sur le podium pour participer au Prix d’Amérique Opodo. En effet, avec « seulement » 18 200 euros acquis depuis le 1er janvier 2015, il n’a pas les 31 000 euros nécessaires.

Si pour certains, le Prix de Belgique revêt un caractère décisif, pour d’autres ce sera l’occasion d’effectuer les derniers réglages à commencer par le tenant du titre du Prix d’Amérique Opodo, Up and Quick. A l’instar de Mosaïque Face, le pensionnaire de Franck Leblanc devra s’élancer aux 25 mètres. Au cours des dix dernières années, aucun cheval ne s’est imposé en devant rendre la distance. Pas simple. Néanmoins cette statistique ne doit pas inquiéter le clan d’Up and Quick. Quatrième de cette épreuve l’an passé, le fils de Buvetier d’Aunou s’était envolé deux semaines plus tard dans le Prix d’Amérique Opodo. De plus, il faut remonter à Queen L en 1993 pour trouver la trace du dernier doublé Prix de Belgique / Prix d’Amérique. Une éternité.

Comme souvent, l’édition 2016 de ce Prix de Belgique aura une forte connotation européenne. En quête du Prix d’Amérique Opodo, les visiteurs viennent de prendre leurs quartiers en France et considèrent la dernière des 4 « B » comme un bon tremplin pour le Championnat du Monde des Trotteurs. En effet, cette année encore, sur les 16 concurrents au départ, 8 trotteurs étrangers feront face à 8 français. Ce sera notamment l’occasion de revoir sur la cendrée parisienne Support Justice qui sera drivé par Eric Raffin. Associé à son entraîneur, le Norvégien avait ébloui lors de son succès dans le Championnat Européen des 5 ans en 2014 pour son unique sortie sur l’hippodrome de Paris-Vincennes. Avec Lionel, il emmènera cette forte coalition étrangère qui a pour habitude de très bien réussir dans cette épreuve comme l’atteste le récent doublé de Yarrah Boko (2013, 2014), Maharajah (2011) ou encore l’italien Giuseppe Bi (2009).

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités, EpiqE Series .

Misant cette année plus sur la fraîcheur de son champion que les courses à répétition, l’entourage de l’authentique champion Timoko, s’est vu récompensé, le phénomène aux douze Groupes 1 ayant remporté dimanche avec maestria la 5ème et avant-dernière épreuves des #opodoraces : le Prix de Bourgogne.

Muni de son bonnet bleu, souvenir de son voyage à New York à l’automne, et déferré des quatre pieds, Timoko avait fière allure sur la cendrée de Vincennes rendue sale par des conditions climatiques bien désagréables. Mais le lauréat du dernier Grand Prix de France en a vu d’autres et imperturbable, il s’élance pleine vitesse dans la descente de Vincennes pour occuper très vite une place dans le groupe de tête. Prenant même le commandement à 1300 mètres de l’arrivée, il est relayé par Up And Quick et est alors contraint d’évoluer en épaisseur sans profiter du dos d’un adversaire. Dans ce genre cas, nombre de compétiteurs auraient baissé pavillon en final mais Timoko n’est pas ordinaire et, au contraire, il repart de plus belle dans la dernière ligne droite prenant mètre après mètre toujours plus d’avance sur ses adversaires.

Son driver attitré Björn Goop (vainqueur de 12 Casques d’Or en Suède, c’est-à-dire sacré 12 fois champion des drivers) flatte son champion au passage du poteau, il sait mieux que personne qu’il vient encore de réaliser une prestation de haut vol. Il devance deux trotteurs de retour au premier plan et qui prennent des points qui pourraient leur permettre de se qualifier : Amiral Sacha, 2ème devant Univers de Pan. Ces deux-là pourraient être revus dans la sixième des #opodoraces, le Prix de Belgique du 17 janvier 2016. En revanche, le vainqueur Timoko devrait poursuivre sa stratégie de la carte-fraîcheur et ne sera pas revu avant le 31 janvier, jour du Prix d’Amérique Opodo 2016. Il s’agira de sa 5ème participation au Championnat du Monde des Trotteurs. Son meilleur classement : 3ème (en 2015).

 

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités, EpiqE Series .

7 des dix derniers vainqueurs du Prix d’Amérique Opodo ont fini sur le podium du Prix de Bourgogne, 5ème des #opodoraces, dont l’édition 2016 se disputera ce dimanche 3 janvier.

Le meilleur et plus récent exemple n’est autre que le tenant du titre dans le championnat du monde des Trotteurs : Up And Quick. Quatre semaines avant de triompher le dernier dimanche de janvier, le protégé de Franck Leblanc avait pris l’an dernier une bonne 2ème place derrière le visiteur Solvato. Après deux parcours dans les Prix de Bretagne et du Bourbonnais, Up And Quick (Jean-Michel Bazire) devrait profiter de sa très bonne place derrière les ailes de l’autostart (9 chevaux en première ligne pour un départ lancé derrière la voiture) pour afficher ses ambitions.

Tout près de lui, Timoko (couloir 3) et Texas Charm (couloir 4) seront les deux autres grandes attractions de la course. Le premier a peu couru cet hiver, son entourage privilégiant la fraîcheur cette saison et contrairement aux autres années. Il retrouve le parcours qui lui a permis de triompher dans le dernier Grand Prix de France. Le second est un phénomène de vitesse, étant détenteur du record de la course, ayant bouclé les 2100m de la Grande Piste de Vincennes à une vitesse moyenne de 1’10 »/km. S’il venait à produire une performance équivalente, il serait bien évidemment très difficile à battre.

D’un point de vue international, ce Prix de Bourgogne est aussi synonyme de retour à Paris de Mosaïque Face qui dépend d’un entraînement des plus en vue ces derniers mois, celui du Suédois Lutfi Kolgjini. Il n’a plus été revu en France depuis son échec dans le Prix d’Amérique 2015. Enfin, ne passons pas sous silence la participation d’Un Mec d’Héripré, vainqueur du Prix du Bourbonnais et très à l’aise sur le tracé proposé ici. En revanche, il devra et son driver Roberto Andreghetti aussi, composer avec un numéro 7, légèrement extérieur.

Les partants du Prix de Bourgogne 2016 en cliquant ici.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités, EpiqE Series .

La force des champions est de ne jamais craquer sous la pression et d’être exact aux rendez-vous. Bold Eagle (en photo avec ses nombreux supporters) et Lionel ont une nouvelle fois prouvé qu’ils faisaient bien partie de la race des cracks et leurs victoires dans les #opodoraces Critérium Continental et Prix Ténor de Baune leur ouvre grand les portes du Prix d’Amérique Opodo 2016 dont ils seront deux principaux favoris.

Numéro 1 incontesté de sa génération aussi bien en France qu’en Europe, Bold Eagle se devait de marquer les esprits à un mois de la grande échéance et il ne s’en est pas privé, signant une démonstration impressionnante de facilité et de puissance. Sans jamais donner la sensation de forcer son talent, le champion de l’Ecurie Pierre Pilarski s’est envolé en final pour laisser à trois bonnes longueurs son premier adversaire. Une simple formalité pour celui qui aura 5 ans dans une semaine (tous les chevaux prennent un an le 1er janvier) et qui devra donc se frotter pour la première fois dans ces conditions aux meilleurs aînés (parmi lesquels Up And Quick le tenant du titre ou encore Timoko) lors du Prix d’Amérique Opodo, le 31 janvier. Avant cela, il devrait participer au Prix de Belgique, le 17 janvier. Ses supporters en frémissent d’avance.

Revoir le Critérium Continental ici

De son côté, Lionel n’a lui non plus pas manqué sa cible en remportant aisément le Prix Ténor de Baune. Comme Bold Eagle, l’impression de facilité laissée par ce Norvégien nommé ainsi en hommage au footballeur argentin Messi a été saisissante. Akim du Cap Vert et Robert Bi ont bien tenté le contre en le pistant le plus longtemps possible mais Lionel a au contraire pris du champ sur ses adversaires pour finir, confirmant ses prestations étincelantes de l’été et surtout sa grande aptitude à courir déferré des quatre pieds : « dans ces conditions, il n’est plus le même » a commenté son entraîneur Fabrice Souloy. Reste à présent à savoir qui lui sera associé le 31 janvier puisque Franck Nivard choisira Bold Eagle. A suivre…

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités, EpiqE Series .

La date du 27 décembre est inscrite sur nombre d’agendas de professionnels du Trot et des fans du sport hippique. Deux courses qualificatives au Prix d’Amérique Opodo 2016 sont en effet au programme à Paris-Vincennes : les Prix Ténor de Baune et Critérium Continental. Leurs vainqueurs respectifs décrocheront un billet d’entrée direct pour le Championnat du monde des Trotteurs du 31 janvier prochain.

Le Critérium Continental – Groupe 1

Réservé aux 4 ans et regroupant les meilleurs trotteurs européens de cette génération, le Critérium Continental 2015 revêt un caractère encore plus exceptionnel puisqu’il compte dans ses rangs le phénomène Bold Eagle (en photo), vainqueur de 18 de ses 21 courses. Lauréat du Grand Prix de l’UET à Wolvega (Pays-Bas) dans un temps record en octobre et impressionnant lors de son retour à la compétition en début de mois, le fils de Ready Cash a déjà affiché ses ambitions en vue du Prix d’Amérique Opodo. Si ce ticket d’entrée ne lui est pas totalement indispensable pour courir le mois prochain (grâce à ses gains assez élevés), d’aucuns le pensent difficile (voire impossible?) à battre. Côté européen, trois chevaux ont validé leur engagement : Conlight As, Specialess et Gross Weight.

Voir les partants en cliquant ici.

Le Prix Ténor de Baune – Groupe 2

Il est lui réservé à la génération des 5 ans et est labellisé Groupe 2. En revanche, l’enjeu est le même puisque le vainqueur se verra lui aussi offrir un ticket d’entrée direct dans le Prix d’Amérique Opodo, quels que soient ses gains ou ses points qualifiants distribués dans les autres #opodoraces. Vainqueur de la 1ère d’entre elles, le Prix de Bretagne, Akim du Cap Vert a choisi cette option plutôt que le Prix de Bourgogne (3 janvier). Un choix qui se veut aussi tactique pour l’équipe de Franck Anne (l’entraîneur et propriétaire du champion) puisqu’en cas de succès il barrerait la route à Lionel qui a lui besoin de ce ticket pour être certain d’être sur la grille de départ le 31 janvier prochain, étant peu chargé en gains. Lionel est la star de l’été et sa rentrée s’est aussi conclue par un succès.

Voir les partants en cliquant ici.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités, EpiqE Series .

Disposant d’un engagement très favorable, au premier échelon de départ, et présenté déferré des quatre pieds après deux courses qui lui avaient permis de monter en condition, Un Mec d’Héripré n’a pas manqué sa cible en remportant la 2ème des #opodoraces, le Prix du Bourbonnais ce dimanche 13 décembre à Vincennes. Installé au commandement dès le début de course par Franck Nivard, son pilote, Un Mec d’Héripré contrôle les opérations en patron si bien qu’il faut attendre les 500 derniers mètres pour voir poindre la première attaque, celle de Village Mystic, déjà vu à son avantage dans la première manche, le Prix de Bretagne. Mais la course se résumant finalement à ce sprint final, il lui est très difficile de refaire des longueurs sur l’animateur qui s’allonge bien pour contrer Moses Rob venu tout à l’extérieur conclure son parcours encore plus vite que Village Mystic, 3ème au passage du poteau. Vision Intense est 4ème devant Soléa Rivellière. La bonne note est à mettre à l’actif de Texas Charm qui finit à la vitesse du vent après s’être élancé au poteau des 25m. Le vainqueur du Prix d’Amérique Opodo Up And Quick se montre quant à lui discret et Jean-Michel Bazire, son driver, a évoqué la possibilité d’une campagne d’entraînement intensif ces prochaines semaines.

A noter que l’Américaine Delicious US avait été déclarée non partante de dernière minute, victime d’une boîterie.

Au final, le plus grand enseignement de la journée est venu d’une autre épreuve du programme du jour à Paris-Vincennes, le Prix Octave Douesnel, remportée par l’excellent Bold Eagle, impressionnant de facilité et de puissance. A 4 ans, ce fils du double vainqueur de Prix d’Amérique, Ready Cash, est déjà une star et s’annonce comme le cheval à battre le 31 janvier prochain. Son prochain objectif est connu : ce sera la prochaine manche des #opodoraces : le Critérium Continental du 27 décembre prochain.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités, EpiqE Series .

Auréolée dès ses débuts à Meadowlands (Etats-Unis), Delicious U.S. (Cantab Hall) est à ce jour la jument la plus rapide du vieux continent. Débarquée en Suède à 4 ans, c’est à Bollnäs, le 14 août dernier, qu’elle a signé son chrono record de 1’08’’6 sur 1 640 mètres, déferrée des quatre pieds, avec son fidèle pilote Orjan Kihlström aux commandes. Depuis, elle enchaîne les succès en Suède, ferrée ou non. Et même si la jument âgée de 6 ans a essuyé une déconvenue le 25 novembre dernier à Solvalla (disqualifiée), elle reste une authentique championne, capable de bien faire sur toutes les distances. Mais qu’en sera-t-il dimanche, pour sa première apparition sur les 2 850 mètres de la piste parisienne ? En effet, sa participation dans le Prix d’Amérique Opodo va dépendre de son résultat dimanche, selon son entourage.
Née dans le Connecticut, à Lindy Farms, Delicious U.S. est entraînée par Daniel Redén (l’homme de Call Me Keeper, deux fois victorieux à Vincennes l’hiver dernier). C’est dire si la piste sélective du Plateau de Gravelle n’a aucun secret pour lui. Sa championne de jument totalise 602 356 euros à ce jour et a remporté 12 victoires et 5 places en 21 tentatives.

Son pilote, Orjan Kihlström (en photo), n’est pas étranger aux joutes parisiennes non plus. Agé de 53 ans et titulaire de plus de 5 700 victoires, à Vincennes il a notamment remporté le Prix de France en 2004 et 2005 avec Naglo, le Prix de Paris en 2011 avec Maharajah, sans oublier le Prix d’Amérique en 2014 avec ce dernier. Dans son pays où on le sunommé « iceman », il a aussi remporté l’Elitloppet (l’équivalent suédois du Prix d’Amérique) en 2003 avec From Above ; un palmarès qui en dit long !