Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Dans 4 heures, le départ du 94ème Prix d’Amérique Opodo sera donné. C’est le grand jour pour les 18 concurrents venus du monde entier, Europe et Amérique, pour participer à l’événement ultime du Trot. Les conditions sont parfaites, le froid étant hivernal mais aucune précipitation en vue. Les VIP commencent à arriver et le public ne cesse de franchir les portes de l’hippodrome depuis 11h ce matin.

Pas de non-partant de dernière minute et c’est, comme prévu, Up And Quick qui est installé grand favori de la course. Texas Charm est pour le moment son dauphin. Tous les autres sont à une cote au-dessus de 10/1.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Alors qu’il venait tout juste d’être sacré pour la première fois Sulky d’Or à la fin de l’année 1998, Jean-Michel Bazire enchaîne aussitôt en janvier 1999 en fanfare en enlevant aussi son premier Prix d’Amerique, avec Moni Maker, la championne américaine de Jimmy Takter. Son exceptionnelle carrière aura toujours le Prix d’Amérique en toile de fond.

Dixième lors de l’édition suivante début 2000, la fin du nouveau millénaire se termine tout de même bien pour le natif du Mans qui s’adjuge un deuxième titre en tant que meilleur driver. C’est le début d’une longue série, et malgré des problèmes de santé en 2011 (double fracture du tibia et du péroné) et 2012 (AVC), il engrangera un nombre record de titres. En effet, pas moins de 14 Sulkies d’Or plus tard (soit 16 au total, série en cours), JMB n’a pas manqué une seule édition de LA grande course depuis !

De retour sur le podium en 2003 grâce à sa 3ème place au sulky du représentant de Stefan Melander, Gigant Neo, il remporte son deuxième Prix d’Amérique l’année suivante avec son pensionnaire Késaco Phedo, aux couleurs du célèbre propriétaire Daniel Wildenstein. En affichant le très bon temps de 1’12″3, il établit un nouveau record de l’épreuve qu’il conservera pendant trois ans jusqu’en 2007, l’année où il doit se contenter de  la médaille de bronze au sulky de Kazire de Guez, derrière un intouchable Offshore Dream qui fait exploser le chrono en 1’12.

Cinquième en 2008, il doit faire preuve de patience par la suite. C’est finalement en 2014 qu’il retrouve le podium, mais de quelle manière! Au sulky d’Up and Quick, JMB mène la course tambour battant en tête, étant ajusté non loin du but par le crack suédois Maharajah qui l’avait toujours suivi dans son dos.

Cette année encore, le crack driver français sera associé au fils à Up And Quick. Mis au repos depuis sa victoire dans le Grand Prix de Paris (Gr 1) en février dernier, le représentant de l’Ecurie Quick Star n’a été revu que quatre fois depuis sa réapparition en novembre. Parfaitement préparé par son entraineur Franck Leblanc, le 7 ans ne cesse de monter en puissance. Déferré des quatre pieds, Up and Quick aura toutes les cartes en main pour offrir à notre JMB un troisième succès dans la course attelé la plus riche d’Europe.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Eternel conquérant, Timoko s’est forgé en Suède un dimanche ensoleillé du mois de mai 2014 une gloire internationale à la hauteur d’un palmarès hexagonal déjà exceptionnel depuis l’âge de 3 ans, avec 10 Groupes I à son actif.

Quand Richard Westerink fait appel aux services du crack-driver suédois Björn Goop au printemps 2014 pour mener Timoko, il a l’intime conviction que son champion est capable de remporter trois semaines plus tard l’Elitloppet, l’épreuve reine du trotting scandinave dont il avait terminé troisième un an plus tôt. Il ne se trompe pas. Vainqueur de sa batterie qualificative, Timoko remporte la finale dans le temps record de 1’09’’5 !

A 7 ans, Timoko écrit ainsi une nouvelle page d’une carrière pourtant déjà longue et riche, lui qui a tout gagné ou presque sur le territoire français, à commencer par sept Groupes I entre l’âge de 3 à 6 ans. Des titres remportés majoritairement sur la grande piste de Vincennes. C’est justement sur celle-ci qu’il s’apprête à disputer pour la quatrième année consécutive le Prix d’Amérique Opodo. Jusqu’à maintenant, son meilleur résultat est une cinquième place dans le championnat du monde des trotteurs, un classement obtenu en 2014 comme en 2012. Cette année, le cheval de Richard Westerink a modifié son mode de préparation, en restant stationné en Normandie, et non dans le Sud-Ouest comme habituellement, après sa saison de monte. En revanche, son entourage a de nouveau misé sur l’atout fraîcheur, en faisant l’impasse sur la dernière des quatre épreuves tremplins après une septième place dans le Prix de Bourgogne où il n’a pas eu toutes ses aises mais où son comportement a satisfait Björn Goop.

 

Mâle de 8 ans

Driver : Björn Goop

Entraîneur : Richard Westerink

Propriétaire : Richard Westerink

24 victoires dont 10 Groupes I et parmi lesquels l’Elitloppet (25/05/2014) en 1’09’’5

Ecrit par & déposé en vertu de Non classé .

Voici la liste des partants du Prix d’Amérique Opodo 2015

Dimanche 25 janvier – Paris-Vincennes – Départ à 16h20

  1. Vulcain de Vandel –F. Nivard    voir son portrait en cliquant ici 
  2. Tumble Dust –J. Verbeeck   
  3. Voltigeur de Myrt –G. Gelormini
  4. Solvato –O. Kihlström     voir l’analyse sur les drivers internationaux en cliquant ici
  5. Olmo Holz –Ch. Martens
  6. Aladin d’Ecajeul -M. Abrivard    voir son portrait en cliquant ici
  7. Linda Di Casei -A. Gocciadoro
  8. Kadett C.D. –R. Bergh
  9. Mosaique Face –P. Vercruysse
  10. Uhlan du Val –C. Megissier     voir son portrait en cliquant ici
  11. Severino –D. Bonne
  12. Napoleon Bar –E. Bellei
  13. Texas Charm –J. Dubois     voir son portrait en cliquant ici
  14. Maven –Y. Gingras
  15. Up And Quick –J.-M. Bazire     voir son portrait en cliquant ici
  16. Tiego d’Etang –Ch. Bigeon
  17. Timoko –B. Goop  
  18. Roxane Griff – E. Raffin     voir l’analyse de son succès de dimanche dernier en cliquant ici

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Dauphin de Maharajah lors de la précédente édition du Prix d’Amérique, Up and Quick vise cette année la plus haute marche du podium. Préparé depuis de longs mois en vue du championnat du monde des trotteurs, le fils de Buvetier d’Aunou est pile au rendez-vous avec de précieux atouts dans son jeu.

Entraîné par le redoutable Franck Leblanc et piloté par Jean-Michel Bazire (l’homme aux 16 Sulkys d’Or !), Up and Quick est capable de prendre la course à son compte et de l’emporter de bout en bout. Un atout primordial dans une épreuve aussi riche en intensité que le Prix d’Amérique dont l’issue peut se jouer dans les raquettes de départ. Insensible à la pression, Up and Quick a également pour lui sa parfaite connaissance de la cendrée de Paris-Vincennes. Ses dix victoires (dont cinq au niveau Groupe) ont toutes été acquises dans le Temple du Trot et sa réussite sur le parcours de 2700 mètres de la grande piste force le respect : 80% de réussite dans les deux premiers ! Et afin de maximiser les chances de victoire du crack de l’écurie Quick Star, son entourage lui a concocté un programme sur mesure afin de l’amener à 100% de ses moyens dans l’Amérique. Up and Quick a observé neuf mois de repos entre février et novembre 2014 et n’a pas été déferré des quatre pieds depuis près d’un an. Autant d’éléments qui font d’Up and Quick le candidat désigné au titre de champion du monde des trotteurs.

Up And Quick

mâle, 7 ans

driver : Jean-Michel Bazire

entraîneur : Franck Leblanc

propriétaire : Ecurie Quick Star, Philippe Delon

10 victoires dont le Critérium des 5 ans 2013 et le Grand Prix de Paris 2014

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

A l’arrivée du Prix d’Amérique 2014, le visage d’Örjan Kihlström maculé de mâchefer s’illumine d’un sourire : il vient de s’imposer au sulky de Maharajah. Pilote suédois au palmarès exceptionnel, il réalise un rêve, comme avant lui d’autres drivers étrangers et comme après lui d’autres encore espèrent le faire.

Quelle course peut encore faire vibrer un driver suédois qui a déjà remporté l’Eliloppet, LA course de son pays ? Le Prix d’Amérique ! Preuve en est la confession d’Örjan Kihlström quelques minutes après son sacre l’an dernier : « C’est un aboutissement dans ma carrière. C’était peut-être mon ultime chance de remporter cette course ». Sa dixième participation a donc été la bonne, mais certainement pas la dernière ! Le driver qui fêtera ses 53 ans en mai prochain est, en effet, le partenaire cette année de Solvato, vainqueur du Prix de Bourgogne, l’une des quatre épreuves tremplins au Prix d’Amérique Opodo.

Titulaire de plus de 5 000 victoires, Örjan Kihlström s’inscrit dans une longue tradition de drivers étrangers lauréats le dernier dimanche de janvier, à commencer par le Belge Jos Verbeeck, quadruple vainqueur. D’Europe ou du continent nord-américain, l’attrait de l’épreuve française ne s’est jamais démenti. Autre pilote suédois, Björn Goop (photo) ne dépareillerait pas dans cette liste. Onze fois Casque d’Or en Suède – l’équivalent du Sulky d’Or français – à moins de 40 ans, il a été appelé par l’entourage de Timoko au printemps dernier avec, pour mission, de remporter l’Elitloppet. Après avoir brillamment accompli cette tâche, le pilote scandinave est prêt à relever un nouveau challenge. Il est d’ailleurs régulièrement présent à Vincennes depuis le début du meeting d’hiver, avec un taux de réussite supérieur à 31 % dans les trois premiers. Il a notamment remporté le Critérium Continental (Groupe I) avec Tumble Dust qu’il délaisse au profit du champion français.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Marcher dans les pas de ses aînés n’est pas chose aisée, surtout lorsque l’on est le petit-fils de Jean-Pierre Dubois et que l’on a pour père Jean-Philippe Dubois et pour oncle Jean-Etienne Dubois. Vainqueur de son premier Groupe I à 18 ans en selle sur Texas Charm, Julien Dubois fait son petit bonhomme de chemin. C’est d’ailleurs avec le fils de Cygnus d’Odyssée qu’il tentera de marquer l’histoire en inscrivant son nom au palmarès du Prix d’Amérique, comme son grand-père, son oncle et son père avant lui.

La famille Dubois a consacré sa vie au cheval. A 74 ans, Jean-Pierre Dubois, possède un palmarès quatre étoiles, riche de deux Prix d’Amérique remportés en 1979 (High Echelon) et en 1982 (Hymour) avec des trotteurs qu’il avait lui-même achetés puis façonnés. En 1996, son fils cadet, Jean-Etienne, décroche à son tour le championnat du monde des trotteurs au sulky du crack Coktail Jet, avec la triple casquette d’éleveur-entraîneur-driver. Une prouesse accomplie en 2013 par son frère, Jean-Philippe, avec Royal Dream, un fils du top étalon Love You élevé par…Jean-Pierre Dubois. A 22 ans, Julien Dubois est le digne héritier de cette incroyable saga familiale. Pour sa première participation au Prix d’Amérique-Opodo, il sera associé Texas Charm, colosse aux pieds d’argile qui avait manqué les deux précédentes éditions pour raisons de santé.

 

Texas Charm – mâle, 8 ans

Entraîneur : Philippe Moulin

Driver : Julien Dubois

Propriétaire : Ecurie Victoria Dreams

15 victoires dont le Prix René Ballière 2013 (Record de l’épreuve en 1’09’’9)

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Il n’y aura pas eu de révolution, la Reine Roxane Griff a conservé son trône, au prix d’une lutte splendide avec son éternel rival Tiégo d’Etang, non sans donner des émotions à son entourage en poussant loin sur sa droite pour finir au ras des balustrades. L’un et l’autre ont démontré une condition physique absolument parfaite pour disputer ce Grand Prix de Cornulier, et même si Tiégo d’Etang n’était pas déferré au contraire de sa rivale, sa fin de course toute en accélération semble augurer d’une forme optimale pour le Prix d’Amérique Opodo, d’autant que le rythme de la course, moyennement sélectif, ne lui aura pas donné une course très dure. De son côté, la lauréate du championnat monté pour la deuxième année consécutive s’est montrée égale à elle-même, assurant un parfait départ avant de patienter en bonne place, son opposant direct rivé à son sillage. Le formidable coup de reins qu’elle a donné dans le dernier virage pour revenir sur l’animateur et sa ténacité dans les derniers mètres pour résister au finish du partenaire de Charles Bigeon, illustre parfaitement l’état mental et physique de la championne qu’il faudra surveiller de très près dans la Grande Course. Tiégo d’Etang, lui, sera cette fois déferré des quatre pieds.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Ce dimanche 18 janvier Tiégo d’Etang et Roxane Griff (photo) seront les deux favoris du Grand Prix de Cornulier. Une semaine plus tard, ils se retrouveront au trot attelé, pour la plus belle, le Prix d’Amérique Opodo 2015.

Quel est le point commun entre Jag de Bellouet, Bellino II, Tidalium Pelo et Masina ? Ces  quatre grands champions sont les seuls chevaux à avoir réalisé le doublé Prix de Cornulier – Prix d’Amérique la même année. Un exploit d’autant plus remarquable que les deux plus belles épreuves du trot en France sont séparées de seulement huit jours. Dix ans après Jag de Bellouet, dernier crack auteur du doublé, Roxane Griff et Tiégo d’Etang relèvent le défi.

A 10 ans, Roxane Griff est au sommet de son art. En piste depuis l’âge de 3 ans la pensionnaire de Sébastien Guarato n’est autre que la tenante du titre du Prix de Cornulier. Dans la foulée, la dame de fer avait pris une très bonne quatrième place dans le Prix d’Amérique. Plus riche jument du trot français (2 576 818 €), Roxane Griff a réalisé une année 2014 remarquable en signant 5 victoires et en engrangeant pas moins de 868 700 € au cours des 12 derniers mois. Pour sa dernière année de compétition en France, elle a les moyens de réaliser ce doublé historique.

Mais elle ne sera pas la seule à en rêver. Malgré ses 8 ans, Tiégo d’Etang semble toujours progresser. Tonitruant vainqueur de la première préparatoire au Prix d’Amérique, le Prix de Bretagne, le 15 novembre dernier, le fils de Chaillot a repris de la fraîcheur pour pouvoir aborder au top de sa forme ses deux plus grands rendez-vous de l’année. Que ce soit le Prix de Cornulier ce dimanche ou le Prix d’Amérique Opodo 2015, le 25 janvier prochain, il fait figure de possible lauréat.

 

Roxane Griff

Femelle, 10 ans

Entraîneur : Sébastien Guarato

Driver : Eric Raffin

Propriétaire : Ecurie Griff

20  victoires dont le Prix de Cornulier (19 janvier 2014)

 

Tiégo d’Etang

Mâle, 8 ans

Entraîneur : Christian Bigeon

Driver : Christian Bigeon

Propriétaire : Francis Adam

15 victoires dont le Prix de Normandie (15 septembre 2012)