Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Depuis 2008, date de sa création par LeTROT, le Prix Ténor de Baune, Groupe II réservé aux 6 ans, offre à son lauréat une « wild-card » pour le Prix d’Amérique. Comme un symbole, Orla Fun, petite-fille du champion Ténor Baune (seul trotteur à avoir remporté le Prix d’Amérique en conservant son invincibilité) emporta l’épreuve inaugurale avant de conclure à une honorable 3ème place dans le championnat du monde des trotteurs. Si l’on excepte Up and Quick (en photo), futur dauphin de Maharajah dans l’Amérique 2014, force est d’admettre que dans l’intervalle les vainqueurs du Ténor de Baune ont moins brillé le dernier dimanche de janvier. On relève cependant que depuis 2012 et la victoire de Sévérino, tous les gagnants ont emprunté le même chemin : celui du Prix de Bourgogne.

 

Les lauréats du Prix Ténor de BauneLeur course précédenteLeur classement dans le Prix d’Amérique
2014Up and QuickPrix de Bourgogne (8ème)2ème
2013Raja MirchiPrix de Bourgogne (Dai)Non placé
2012SévérinoPrix de Bourgogne (6ème)7ème
2011Lana del RioPrix Doynel de Saint-Quentin (4ème)Disqualifiée
2010QwertyPrix Hersilie (1er)Absent
2009Paris HauforPrix de Châteaudun (1er)Disqualifié
2008Orla FunPrix Constant Hervieux (7ème)3ème

 

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Dernier trotteur à avoir signé le doublé Prix de Belgique-Prix d’Amérique la même année, la suédoise Queen L a tracé la voie aux compétiteurs étrangers dans la « 4ème  B », ultime tremplin en vue du championnat du monde des trotteurs. Depuis 1993, 10 éditions du Prix de Belgique ont été remportées par des chevaux nés hors de nos frontières, pour la grande majorité en provenance de Scandinavie. Queen L (1993, 1994) et le norvégien Yarrah Boko (en photo) ont brillé à deux reprises dans le Prix de Belgique (2013, 2014) avec une réussite certaine deux semaines plus tard dans le Prix d’Amérique. Lauréat en 2011, Maharajah échouera d’un rien derrière Ready Cash dans l’Amérique avant de connaître la consécration trois ans plus tard dans l’épreuve reine du trot hexagonal. Autre pensionnaire de Stefan Hultman à s’être illustré dans le Prix de Belgique, Naglo fut l’un des acteurs majeurs du Prix d’Amérique 2004 enlevé par Késaco Phédo. Dimanche prochain, la coalition étrangère sera représentée par Solvato et Kadett CD.

 

Lauréats du Prix de Belgique étrangersLeur classement dans le Prix d’Amérique 15 jours plus tard
2014Yarrah Boko3ème
2013Yarrah BokoAbsent
2011Maharajah2ème
2009Giuseppe Bi9ème
2004Naglo4ème
1999Remington CrownDisqualifié
1997Huxtable HornlineNon placé
1995Shan RagsNon placé
1994Queen L3ème
1993Queen L1ère

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Les champions voulant participer au Prix d’Amérique Opodo 2015 doivent à présent arriver au summum de leur condition physique et les deux dernières courses qualificatives sont programmées dimanche à Paris-Vincennes.

Dernier volet des « 4B », le Prix de Belgique distribue les derniers points offerts aux cinq premiers de chaque épreuve. Après les Prix de Bretagne, du Bourbonnais et de Bourgogne, cette épreuve se dispute sur 2850m avec un rendement de distance de 25m pour les plus riches. Parmi eux, le 2ème de la dernière édition du championnat du monde des trotteurs : Up And Quick. Ayant prouvé sa montée en puissance depuis le début de l’hiver, le vainqueur du Critérium des 5 Ans 2013 sera logiquement l’un des favoris le 25 janvier prochain. Il retrouvera pour l’occasion Jean-Michel Bazire, son driver habituel. Celui-ci pourrait bien être l’homme de la journée puisqu’il se mettra également au sulky de Maven dans l’autre épreuve qualificative : le Prix Ténor de Baune qui offre lui un ticket d’entrée directe pour la grande course (comme le Critérium Continental de Tumble Dust). Mais la jument américaine n’a pas besoin de celui-ci pour être certaine d’être en lice dans 20 jours. Ce n’est en revanche pas le cas de chevaux comme Viking de Val ou Very Nice Marceaux qui doivent gagner pour décrocher une place si convoitée sur la grille de départ du Prix d’Amérique.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Vainqueur du Critérium Continental avec Björn Goop à son sulky, le Suédois Tumble Dust sera confié dans le Prix d’Amérique Opodo 2015 à Jos Verbeeck, son driver précédent étant lui réservé pour mener Timoko. Jos Verbeeck n’est autre que le recordman au nombre de victoires dans le Prix d’Amérique chez les drivers encore en activité avec quatre succès à son actif : Sea Cove (1994), Abo Volo (1997), Dryade des Bois (1998) et Abano As (2003).
Mais le « diable belge » tel qu’on le surnomme à Paris-Vincennes et ailleurs dans la France du Trot a aussi la particularité d’avoir couru 22 fois le Prix d’Amérique.

1988 – Pearl Light (NP)
1992 – Sébrazac (NP)
1993 – Sea Cove (4ème)
1994 – Sea Cove (1er)
1995 – Sea Cove (NP)
1996 – Abo Volo (2ème)
1997 – Abo Volo (1er)
1998 – Dryade des Bois (1er)
1999 – Remington Crown (Disq.)
2000 – Remington Crown (4ème)
2001 – Remington Crown (Disq.)
2003 – Abano As (1er)
2004 – Abano As (2ème)
2005 – Joyau d’Amour (NP)
2006 – Joyau d’Amour (NP)
2007 – Ladakh Jiel (9ème)
2008 – Magnificient Rodney (NP)
2009 – Olga du Biwetz (4ème)
2010 – Ready Cash (Disq.)
2011 – Perlando (9ème)
2012 – Perlando (NP)
2014 – Timoko (5ème)

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Si l’info de la retraite de Ready Cash a été la plus commentée après le Prix de Bourgogne 2014, troisième épreuve tremplin en vue du Prix d’Amérique Opodo 2015, la course a trouvé d’autres échos ces derniers jours et les plans se précisent pour nombre des prétendants au succès le 25 janvier prochain.

Solvato : Vainqueur brillant du Prix de Bourgogne, le trotteur américain a été aussi à l’honneur de l’autre côté de l’Atlantique par le truchement de sa famille : sa petite soeur Shake It Cerry a en effet été élue Cheval de l’Année aux Etats-Unis, au terme d’une superbe saison. Voilà ce qui s’appelle une famille en or !

Maven : D’après son driver canadien Yannick Gingras, le succès de Solvato ne donne que plus de chances à Maven pour le jour J, celle-ci étant capable « de battre quand elle veut Solvato ». Malheureuse dans le sillage de deux adversaires, Maven sera drivée dans le Prix d’Amérique par Franck Nivard, ex-driver de Ready Cash.

Roxane Griff (photo) : Les espoirs de la jument française la plus riche de tous les temps sont décuplés. Excellente quatrième après avoir joué de malchance, elle a donné des regrets à son propriétaire mais aussi de grandes ambitions pour le 25 janvier et pour le 19, jour du Prix de Cornulier dont elle est la tenante du titre. Elle y retrouvera Tiego d’Etang, auteur lui aussi d’une performance de premier plan.

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Le Prix de Bougogne, considéré à juste titre comme la course tremplin la plus révélatrice à un mois du Prix d’Amérique Opodo, a rendu son verdict. C’est non pour Ready Cash qui repart pour sa retraite dorée de reproducteur (salut champion!), ayant été disqualifié à l’entrée de la dernière ligne droite, et c’est un grand « yes » pour l’Américain entraîné en Scandinavie, Solvato, auteur d’une performance de premier choix. Mais derrière ces deux certitudes, c’est l’indécision la plus totale, nombre de champions ayant été particulièrement malheureux en phase finale.

C’est notamment le cas de l’Américaine Maven, dont on parlait beaucoup ces derniers jours. Bloqué à la corde, elle n’a pu que voir son ancien compatriote fuser en pleine piste alors qu’elle peinait à se sortir de l’emprise du peloton. Des malheurs aussi pour Texas Charm, fautif dans le sillage immédiat de Ready Cash ou encore un étonnant Kadett C.D. qui a slalomé pour finir. Up And Quick et Tiégo d’Etang n’ont guère été plus gâtés mais ont su se sortir des pièges et finissent sur exactement la même ligne, également déclarés ex-aequo pour la 2ème place derrière Solvato, associé au driver tenant du titre dans le Prix d’Amérique, le Suédois Orjän Kihlström (photo). Après avoir débuté sa carrière de l’autre côté de l’Atlantique, ce trotteur âgé de 5 ans a réalisé une grande performance au printemps en Scandinavie et venait d’effectuer de convaincants débuts en France dans le Prix du Bourbonnais (3ème). Grâce aux points offerts dans « les 4 B », il gagne son billet pour le grand jour.

Cela faisait 15 ans qu’un cheval américain n’avait plus gagné à Vincennes : la dernière s’appelait Moni Maker et avait gagné…le Prix d’Amérique.

 

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Disputé à quatre semaines du Prix d’Amérique Opodo, le Prix de Bourgogne, troisième des quatre courses qualificatives aux points, appelées les « quatre B », mérite peut-être encore plus qu’une autre son titre de course tremplin. Le pal­marès des dix dernières éditions le démontre, puisque ils ne sont pas moins de quatre vainqueurs à s’être aussi imposés dans le championnat du monde des trotteurs : Ready Cash par deux fois, Meaulnes du Corta et Jag de Bellouet. Pourtant, l’exercice des 2100m sur la Grande Piste n’a rien à voir avec celui des 2700m du grand jour. Mais il est temps pour tous les champions d’approcher de leur pic de forme, rien ne remplaçant la compétition, les vitesses atteintes dimanche permettront aux prétendants à la victoire d’approcher de cette condition parfaite.

La course prend une dimension supplémentaire cette année puisqu’il s’agira de l’avant-dernière occasion pour Ready Cash de décrocher les 31 000 euros nécessaires pour sa qualification au Prix d’Amérique Opodo (voir article « Ready Cash devra briller le 28 décembre ») et ses adversaires ont intérêt à l’en empêcher pour ne pas avoir à le rencontrer fin janvier. Il s’agit néanmoins d’un des exercices favoris du champion, triple-vainqueur de la course mais qui devra s’élancer à l’extérieur avec le numéro 8. C’est aussi un des sports préférés de Texas Charm (en photo), tenant du titre dans un temps record : 1’10’’ en réduction kilométrique !

Les partants de la course – dimanche 28 décembre – Paris-Vincennes

pxbourgogne

Ecrit par & déposé en vertu de Non classé .

En s’imposant dimanche dans le Critérium Continental, le cheval d’origine danoise et entraîné en Suède, Tumble Dust, a aussi gagné son entrée automatique dans le Prix d’Amérique Opodo 2015. Auteur d’une grande performance pour sa première tentative sur la piste de Vincennes, Tumble Dust a arraché la victoire de quelques centimètres au Français Amiral Sacha, auteur lui également d’une prestation de très haut niveau. Le temps moyen (réduction kilométrique) est d’ailleurs le deuxième meilleur de l’histoire de la course.

Le succès est totalement scandinave puisque le driver du vainqueur est Björn Goop (en photo), Suédois qui partage son temps entre son pays d’origine et la France, et qui est aussi le driver d’un autre prétendant au Prix d’Amérique Opodo : Timoko. Mais dès son retour dans le rond des vainqueurs, il l’affirmait sans hésitation : « le grand jour, je serai au sulky de Timoko ».

Ce dernier nous donne rendez-vous dimanche prochain dans un Prix de Bourgogne s’annonçant explosif, avec face à lui notamment l’Américaine Maven mais aussi Tiego d’Etang et surtout Ready Cash!

 

 

Ecrit par & déposé en vertu de Actualités .

Dimanche, le Critérium Continental proposera à son vainqueur un ticket d’entrée direct pour le Prix d’Amérique Opodo 2015. Compétition de haut niveau réservée aux trotteurs de 4 ans, le Critérium Continental est la troisième course qualificative du meeting, avec la particularité donc de proposer une qualification directe, contrairement aux Prix de Bretagne et du Bourbonnais qui proposent des points dans un tournoi à quatre étapes. Ce billet d’entrée a très régulièrement été validé par les vainqueurs depuis 2005, date à partir de laquelle la course a offert ce privilège. En revanche, seul un champion a été sacré un mois plus tard dans le Prix d’Amérique : Offshore Dream, vainqueur du Championnat du monde des Trotteurs en 2007.
Cette année, le plateau est encore exceptionnel malgré l’absence des meilleurs scandinaves, puisque sont annoncés au départ les quatre meilleurs Français nés en 2010. Les inséparables Aladin d’Ecajeul (photo), Akim du Cap Vert et Athos des Elfes se retrouvent en effet à nouveau aux prises alors qu’Amiral Sacha va tenter de valider des immenses progrès. Les enjeux sont de taille et la course s’annonce passionnante !
Critérium Continental – dimanche 21 décembre, Paris-Vincennes