Belina Josselyn Prix de Paris "Marathon Race"

Ecrit par & déposé en vertu de Course .

Le Prix de Paris « Marathon Race » déchaînera les passions dimanche 28 février à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Cet Ultimate Final #3, après le Prix d’Amérique « Legend Race » et le Prix de France « Speed Race », clôturera en apothéose la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf. On connaît la liste des engagés. Ce casting encore provisoire comporte 29 noms prestigieux, dont plusieurs protagonistes qualifiés pour les Ultimate Finals. Il s’agit de Victor Ferm, Féerie Wood, Diable de Vauvert, Moni Viking, Délia du Pommereux, lauréate du Prix de France « Speed Race », Bahia Quesnot et Davidson du Pont (deuxième du Prix d’Amérique « Legend Race »). Ces sept champions auront une priorité de participation si un recours aux éliminations devait se produire. La validation des partants définitifs aura lieu jeudi en milieu de journée. La succession de Belina Josselyn, gagnante l’an passé (notre photo), est d’ores et déjà ouverte.

Voici la liste des 29 engagés :

1DESIREE DES LANDES154 710 €
2FIABLE190 550 €
3FAVORITE FLIGNY265 540 €
4FOR YOU MADRIK306 250 €
5HARD TIMES317 576 €
6DOUCEUR DU CHENE319 610 €
7VALZER DI POGGIO338 190 €
8DECOLORATION338 410 €
9VICTOR FERM341 582 €
10FREEMAN DE HOUELLE342 480 €
11FEERIE WOOD357 350 €
12CREPE DE SATIN375 230 €
13FRIC DU CHENE408 075 €
14CAP DE NARMONT433 320 €
15BELLE LOUISE MABON437 350 €
16VIOLETTO JET491 062 €
17JERRY MOM510 766 €
18FAKIR DU LORAULT520 290 €
19DIABLE DE VAUVERT582 290 €
20ETONNANT631 600 €
21MONI VIKING647 453 €
22FLAMME DU GOUTIER720 570 €
23CHICA DE JOUDES734 170 €
24VALOKAJA HINDO755 683 €
25TONY GIO1 050 415 €
26CARAT WILLIAMS1 125 040 €
27DELIA DU POMMEREUX1 311 220 €
28BAHIA QUESNOT1 535 408 €
29DAVIDSON DU PONT1 605 610 €

 

 

Prix de Paris "Marathon Race"

Ecrit par & déposé en vertu de Quiz .

L’Ultimate Final #3 se déroulera ce dimanche 28 février à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Il s’agit du Prix de Paris « Marathon Race », qui terminera également la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf. Ce Groupe I sur la très longue distance de 4 150 mètres possède un riche palmarès jalonné d’exploits. Testez vos connaissances sur la course avec ces 10 questions.

Bellino II

Ecrit par & déposé en vertu de Rétro .

Le Prix de Paris « Marathon Race », programmé dimanche 28 février à l’Hippodrome Paris-Vincennes, clôturera la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf. Ce Groupe I sera aussi le troisième Ultimate Final, après le Prix d’Amérique « Legend Race » et le Prix de France « Speed Race ».  Les champions s’affronteront sur 4 150 mètres, soit deux tours de la Grande Piste parisienne, un très long parcours qui convient parfaitement aux concurrents qui brillent aussi au monté, l’autre discipline du Trot. Plusieurs ténors des compétitions sous la selle ont remporté le Prix de Paris « Marathon Race ». Commençons cette série avec Bellino II.

Bellino II fut une véritable star médiatique en son temps, au point même d’avoir foulé le plateau du journal de 13 heures d’Yves Mourousi, sur TF1. Le « rouleau compresseur », surnom dû à son accélération dévastatrice, se produisit en compétition entre 1970 et 1977. Il a engrangé 55 victoires dans sa carrière, aussi bien au monté qu’à l’attelé, et ce au plus haut niveau international. Toutes les plus prestigieuses courses figurent à son tableau de chasse. L’Histoire retient ses trois succès dans le Prix d’Amérique « Legend Race » (1975, 1976, 1977) et autant de trophées dans le Prix de Cornulier, le championnat du monde des trotteurs sous la selle (1973, 1975, 1976). Il remporta également à trois reprises le Prix de Paris « Marathon Race », en 1975, 1976 et 1977. Sa robustesse, son endurance et sa vitesse lui ont permis de s’illustrer dans cette épreuve atypique.

Son plus grand exploit demeure toutefois d’avoir réussi le défi de l’Ultimate, appelé à son époque Triple Couronne, c’est-à-dire enlever au cours du même hiver le Prix d’Amérique « Legend Race », le Prix de France « Speed Race » et le Prix de Paris « Marathon Race ». Bellino II a réalisé cette prouesse en 1976. Seuls Gélinotte, en 1956 et 1957, et Jamin, en 1959, l’avaient fait avant lui. Bold Eagle est l’unique champion à avoir signé ce triplé après Bellino II, c’état en 2017. Le crack au bonnet rouge s’est éteint à 14 ans, le 6 septembre 1981 au haras de Villepelée, dans l’Orne.

Visionnez ci-dessous deux vidéos rendant hommage à Bellino II :

Sa victoire dans le Prix de Paris « Marathon Race » 1977 :

Le clip historique Triple Couronne (l’Ultimate aujourd’hui) :

 

Ecrit par & déposé en vertu de Portrait .

Engagé dans le Prix de Paris Marathon Race, ultime manche de l’Ultimate Finals, Davidson du Pont peut, en cas de succès, offrir un 8ème titre à son driver Jean-Michel Bazire. L’homme aux 20 Sulkys d’Or détiendrait ainsi le nouveau record, qu’il partage actuellement avec Jean-René Gougeon.

Leurs noms ont marqué l’histoire du Trot. Jean-René Gougeon, le « Pape de Vincennes » et Jean-Michel Bazire, le « Zidane du Trot ». Associés à d’immenses champions, ils ont chacun enlevé le Prix de Paris Marathon Race à 7 reprises. De 1970 à 1985, Jean-René Gougeon a brillé au sulky d’Une de Mai (1970, 1973), Bellino II (1975-76-77), Katinka (1983) et Malouin (1985). Et quand il n’était pas à l’honneur en tant que driver, l’homme aux 8 Prix d’Amérique Legend Race se distinguait en tant qu’entraîneur, avec son frère « Minou » Gougeon aux commandes de Toscan (1962, 1971) ou encore de l’illustre Ourasi (1989).

Sur une décennie et demie, Jean-Michel Bazire a fait aussi bien que son brillant aîné. Comme Jean-René Gougeon avec Bellino II, le « King » a enlevé trois éditions de rang avec Jardy (2005-06-07), avant d’enchaîner deux doublés avec Up and Quick (2014, 2015), en battant par deux fois le record de l’épreuve, puis Bélina Josselyn (2019-20). Davidson du Pont, qui n’a pu se mettre en évidence dans le Prix de France Speed Race, aborde la Marathon Race en pleine possession de ses moyens et pourra compter sur la science tactique (dans une course qui n’en manque pas) de son mentor pour faire la différence.

flamme du goutier

Ecrit par & déposé en vertu de Info, Portrait .

L’une des vedettes du meeting d’hiver de l’Hippodrome Paris-Vincennes, Flamme du Goutier enchaîne actuellement les victoires au plus haut niveau. La pensionnaire de Thierry Duvaldestin pourrait faire son entrée dans la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf à l’occasion du Prix de Paris « Marathon Race », dimanche 28 février. Elle serait une redoutable concurrente dans la troisième Ultimate Final. Cette fille de Ready Cash, lauréat du Groupe I en 2013, possède un potentiel impressionnant. Flamme du Goutier a signé quatre victoires lors de ses cinq dernières sorties.

Autre caractéristique essentielle de la jument, sa polyvalence, même dans les plus grandes courses. Flamme du Goutier vient de triompher dans deux épreuves de label Groupe I au trot monté, le Prix de l’Ile-de-France et le Prix des Centaures. Elle a aussi terminé deuxième le 24 janvier du Prix de Cornulier, le championnat du monde de la discipline. La représentante de l’Ecurie Saint-Martin a aussi gagné au trot attelé un Groupe III, le 26 décembre, et s’est classée magnifique troisième du Critérium des 5 Ans, Groupe I remporté le 29 août dernier par un certain Face Time Bourbon. On a vu par le passé que les trotteurs capables de briller à l’attelé et au monté se sont fréquemment illustrés dans le Prix de Paris « Marathon Race ».

La longue distance de 4 150 mètres va par ailleurs plaire à Flamme du Goutier. Elle a en effet triomphé sur 3 000 mètres dans le Prix de Normandie. Son endurance ne fait donc aucun doute. Son grand talent et son superbe palmarès lui vaudront assurément de nombreux supporters.

delia du pommereux

Ecrit par & déposé en vertu de Info .

Le Prix de Paris « Marathon Race » constituera la dernière épreuve de la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf, dimanche 28 février à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Cette troisième Ultimate Final va à nouveau offrir un immense moment de sport au plus haut niveau. Les champions s’affronteront sur la plus longue distance du tracé parisien : 4 150 mètres, soit deux tours de la Grande Piste. Endurance et sens tactique seront indispensables pour briller. Les partants définitifs seront connus jeudi 25 février. On peut cependant regrouper les informations recueillies dans les médias pour dresser un premier casting probable.

Superbe lauréate du Prix de France « Speed Race » dimanche dernier, Délia du Pommereux devrait courir le Prix de Paris « Marathon Race ». « Elle a bien récupéré et ne soufflait pas après l’arrivée« , a déclaré Sylvain Roger, son entraîneur, au micro d’Equidia. Davidson du Pont pourrait aussi être de la partie mais son entourage n’a pas encore pris sa décision. Parmi les chevaux qualifiés pour les Ultimate Finals, Diable de Vauvert, Feliciano, Victor Ferm, Féerie Wood et Moni Viking sont pressentis pour être au départ. Bahia Quesnot devrait décliner l’invitation et se produira à Cagnes-sur-Mer dans le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur, dimanche 14 mars. Face Time Bourbon, lauréat du Prix d’Amérique « Legend Race » et deuxième du Prix de France « Speed Race », ne participera pas également. Il s’alignera dans le Prix de Sélection, un Groupe I, samedi 6 mars à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Non qualifié mais ayant participé à la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf, Fakir du Lorault est annoncé au départ par Mickaël Charuel, son mentor. Chica de Joudes pourrait aussi tenter l’aventure.