hugues monthulé

Ecrit par & déposé en vertu de Inside .

Il fut le lad de Bold Eagle, double vainqueur du Prix d’Amérique Legend Race en 2016 et 2017. Hugues Monthulé travaille depuis huit ans chez Sébastien Guarato. Il est passé par l’école AFASEC de Gragines et a effectué son apprentissage chez Jean-Michel Bazire. Fils de Pascal Monthulé, entraîneur, le jeune homme de 28 ans totalise 97 victoires en tant que driver. Il répond à quelques questions sur sa carrière, en toute décontraction.

La première victoire de ta carrière ?
C’était Una Bella Dolce à Caen en 2012 pour l’entraînement de Louis Baudron. Pour l’anecdote, j’avais cassé le panurge, un enrênement pas facile à remettre dans les aires de départ. Obligé de redescendre du sulky, cela te met un coup de pression supplémentaire d’autant que je n’avais pas beaucoup drivé en courses. Finalement, elle était un peu déclassée et nous sommes venus gagner facilement. Un super souvenir.

 

Quelle a été ta première sensation en découvrant l’Hippodrome Paris-Vincennes ?
C’était incroyable. J’accompagnais régulièrement mon père en Province mais cet hippodrome est l’un des plus beaux du monde. Quand tu y arrives pour la première fois en étant gamin, tu en prends plein les yeux. Tu es comme un enfant fan de football qui se retrouve pour la première fois au Stade de France.

 

Ta première victoire à Paris-Vincennes ?
Un cheval que j’adore, Dandy du Bourg. Je partais en seconde ligne derrière l’autostart. Je m’étais mis à la corde dans une course rythmée. J’étais très loin à l’entrée de la ligne droite et d’un coup tout s’est ouvert pour moi. Un énorme coup de chance.

 

Ton plus beau souvenir du meeting d’hiver ?
Très facile, Bold Eagle ! C’était grandiose à chaque fois qu’il courait. Il y a également un excellent souvenir, c’est mon meeting d’hiver chez Louis Baudron à Grosbois. Je m’occupais de Singalo et Village Mystic avec Jonathan Carré. Cela s’était très bien passé.

 

L’hippodrome sur lequel tu te sens chez toi ?
Vincennes ! J’ai de la chance d’être chez Sébastien Guarato, où il y a beaucoup de chevaux. Parfois, il me fait même driver et je l’en remercie. C’est beau, c’est pratique mais surtout, c’est le prestige. J’adore venir ici.

 

S’il fallait détacher une course de Bold Eagle ?
Son premier Prix d’Amérique ! C’était fort en émotions. J’ai commencé à m’en occuper lorsqu’il est tombé malade. Je pensais m’occuper d’un bon cheval à mon arrivée chez Sébastien Guarato mais de là à ce que ce soit un vainqueur de Prix d’Amérique… Ensuite son plus beau meeting reste celui de son exploit dans la Triple Couronne.

 

La plus belle casaque esthétiquement ?
Je dirais les casaques étrangères et notamment celle d’Antonio Somma qui était celle de Face Time Bourbon. Elle a du chic. J’adore aussi ce qui est rose comme celle de mon père (rires). Cela ressort du peloton, on la voit mieux dans une course. C’est assez pratique.

 

Ton meilleur pote dans les courses ?
Etienne Dubois ! J’ai travaillé chez Louis Baudron, on était voisins. On a continué à se revoir régulièrement et on ne s’est jamais lâchés. Lui désormais est entraîneur et moi je travaille pour Sébastien Guarato. On est toujours contents quand l’un ou l’autre gagne.

 

Comment tu es, lorsque tu es à la lutte pour le succès ?
Bold Eagle me rendait fou (rires). Je braillais et tapais du pied tellement fort. J’étais très énergique avec lui dans les tribunes. Cela me prenait vraiment à cœur.

 
Devenir entraîneur, ce serait un souhait ?
C’est dans un coin de ma tête. J’ai une magnifique place chez Sébastien et le métier est très difficile. J’ai aussi mes parents qui sont présents. On verra avec le temps mais pourquoi pas.

Nous approchons de la période de Noël. Quel serait le plus beau cadeau pour toi ?
Retrouver mon Horace du Goutier. Il revient bientôt à l’écurie. Il a eu une petite chauffe à un tendon. J’aimerais qu’il revienne et que sa santé tienne. Il aura des courses moins relevées. Fin d’hiver, ce serait un beau cadeau qu’il soit prêt et en pleine forme. L’autre plus beau cadeau que l’on peut me faire, ce serait une victoire du cheval de mes parents Isyboy de Cinglais, avec moi en tant que driver. Ce serait une belle victoire familiale.

 

Ton objectif cet hiver ?
J’avais un objectif cette saison, c’était de dépasser la barre des 100 victoires et j’en suis à 96. Ce serait beau de gagner la 100ème à Vincennes.

 

galius

Ecrit par & déposé en vertu de Course .

On en sait un peu plus sur le casting de la première course de la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf 2022-2023. La liste des engagés de la Qualif 1 – Prix de Bretagne, qui se disputera dimanche 20 novembre à l’Hippodrome Paris-Vincennes, comporte 34 noms. De nombreuses stars s’apprêtent déjà à en découdre.

Galius (notre photo), deuxième du dernier Prix d’Amérique Legend Race, attire l’attention parmi les protagonistes potentiels. Le pensionnaire de Séverine Raimond semble en grande forme et s’est préparé au mieux, comme le montrent les images de la chaîne Equidia tournées chez lui, dans le Calvados. Flamme du Goutier, troisième du Championnat du Monde au Sulky derrière le précité, aura également de nombreux supporters. La protégée de Thierry Duvaldestin vient de renouer avec le succès à Paris-Vincennes et doit logiquement jouer un bon rôle. Ampia Mede SM, Italiano Vero, Decoloration, Hussard du Landret et Hooker Berry font également partie de la liste. Les trois premiers du Groupe II programmé dimanche obtiendront leur qualification pour les trois Finales des Prix d’Amérique Races ZEturf.

Consultez la liste des engagés du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 1 – Prix de Bretagne

Prix d’Amérique Races ZEturf

Ecrit par & déposé en vertu de Info .

Du 20 novembre au 26 février prochains, les Prix d’Amérique Races ZEturf va soulever l’enthousiasme et procurer adrénaline et passion à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Voici les informations essentielles sur cette compétition époustouflante.

Les Prix d’Amérique Races ZEturf représente la plus grande compétition hippique au monde disputée au Trot attelé. Elle a lieu de novembre à février et se composent de neuf courses réunissant les meilleurs trotteurs de la planète à Paris-Vincennes. Six courses qualificatives ayant lieu de novembre à janvier permettent aux meilleurs d’accéder à trois courses au sommet : le Prix d’Amérique Legend Race, le Prix de France Speed Race et le Prix de Paris Marathon Race.

Chaque épreuve a sa spécificité, ce qui permet aux concurrents de briller selon leurs aptitudes. Quatre distances différentes sont empruntées : 2 100 mètres, 2 700 mètres, 2 850 mètres et 4 150 mètres. Le départ se donne soit à la volte, soit à l’autostart. Les protagonistes au départ ont entre 4 et 11 ans. Les mâles et les femelles s’affrontent dans les mêmes conditions de courses.

Les neuf épreuves en détail :

Dimanche 20 novembre : Qualif #1 – Tout commence ici

Les trois premiers du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 1 – Prix de Bretagne obtiendront le précieux sésame pour les trois Finales. Entre rentrants de qualité et ténors au top de leur forme, la bataille s’annonce magnifique.

Dimanche 11 décembre : Qualif #2 – L’heure de vérité

La qualification sera réservée également aux trois premiers du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 2 – Prix du Bourbonnais. La condition physique des champions s’affûte peu à peu et les ambitions se dévoilent.

Samedi 24 décembre : Qualifs #3 et #4 – La victoire s’impose

Seuls les vainqueurs du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 3 – Critérium Continental et Qualif 4 – Prix Ténor de Baune se qualifieront pour les Finales. Ces deux Groupes I prestigieux vont encore attiser les convoitises de concurrents exceptionnels.

Dimanche 1er janvier : Qualif #5 – En route vers la gloire

Les trois premiers du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 5 – Prix de Bourgogne décrocheront leur billet pour les Finales. Les cracks qui s’illustrent dans cette épreuve de vitesse répètent souvent leur performance dans le Prix d’Amérique Legend Race.

Dimanche 15 janvier : Qualif #6 – L’ultime chance

Il ne restera plus que trois tickets pour les Finales à glaner ! La bataille sera donc âpre dans le Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif #6 – Prix de Belgique.

Dimanche 29 janvier : Prix d’Amérique Legend Race – Sur le toit du monde

Considéré comme le Championnat du Monde au Sulky, le Prix d’Amérique Legend Race va à nouveau couronner une véritable légende du Trot. Qui va succéder à Davidson du Pont ? L’absence du tenant du titre induira un gagnant inédit.

Dimanche 12 février : Prix de France Speed Race – Un goût de revanche

La deuxième des trois Finales proposera une revanche du Prix d’Amérique Legend Race. Les champions iront à toute vitesse sur le parcours spectaculaire des 2 100 mètres avec départ à l’autostart.

Dimanche 26 février : Prix de Paris Marathon Race – L’épisode final

La compétition se terminera en apothéose avec un Groupe I haletant disputé sur la plus longue distance de Paris-Vincennes : 4 150 mètres, soit deux tours de la redoutable Grande Piste.

idao de tillard

Ecrit par & déposé en vertu de Course .

Le Prix Marcel Laurent, disputé jeudi 10 novembre à l’Hippodrome Paris-Vincennes, prépare traditionnellement à la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf. Idao de Tillard a remporté très facilement ce Groupe II.

Remporté par le passé par plusieurs futurs gagnants du Prix d’Amérique Legend Race, le Prix Marcel Laurent suscitait comme chaque année de grandes attentes. Le plateau de l’édition 2022 était somptueux avec quelques vainqueurs de Groupe I au départ. Idao de Tillard avait les faveurs de la cote et des pronostics. Le protégé de Thierry Duvaldestin a parfaitement rempli son contrat. Toujours vu à la pointe du combat, le 4 ans a repoussé aisément l’attaque de Happy Valley. Inoubliable s’est classée troisième devant Heraut d’Armes et Hohneck. Le style convaincant de son triomphe en dit long sur ses capacités actuelles.

Le lauréat pourrait logiquement viser encore plus haut et se lancer dans l’aventure des Prix d’Amérique Races ZEturf. La Qualif #3 – Critérium Continental, programmé samedi 24 décembre, semble une cible toute désignée pour Idao de Tillard. En cas de succès dans ce Groupe I, le fils de Severino obtiendrait son passeport pour les Finales, et notamment pour le Prix d’Amérique Legend Race. Histoire à suivre…

 

Ecrit par & déposé en vertu de Evénement .

Durant tout l’hiver, l’Hippodrome Paris-Vincennes sera le théâtre des plus grandes courses au trot en accueillant pas moins de 4 championnats du Monde. L’Etrier sera à l’honneur avec une compétition réinventée autour de l’historique Prix de Cornulier, les Cornulier Races, et les Prix d’Amérique Races ZEturf, véritable fil rouge de l’hiver, couronneront un champion inédit à la fin janvier. Un hiver où le trot sera également à l’honneur sur Grand Ecran avec la sortie du très attendu Tempête, le film de Christophe Duguay qui, dès le 21 décembre, mettra en exergue le quotidien d’un haras et le long chemin menant à la compétition.

AVEC LES CORNULIER RACES, L’ETRIER ENTRE DANS UNE NOUVELLE DIMENSION
A l’origine des courses au trot, symbole d’élégance, de technicité et d’excellence à la Française, l’Etrier sera cette année plus que jamais le temps fort de l’hiver parisien. Après s’être affrontés lors des meilleures épreuves françaises au printemps, notamment à travers les sacres nationaux de la Journée des Champions, les meilleurs chevaux trotteurs au monté se retrouveront sur la cendrée pour une nouvelle compétition internationale : les Cornulier Races.
S’appuyant sur l’historique Prix de Cornulier, qui voit les cracks de l’Etrier s’opposer depuis 1931, les Cornulier Races seront articulés autour de 5 temps forts, dont deux nouveaux Groupes I réservés aux 4 ans et 5 ans disputés le 18 décembre. La Cornulier Races Qualif 3 – Prix du Calvados le 8 janvier offrira une dernière chance de se qualifier sur la piste. Avant le Prix de l’Ile de France, la revanche du Prix de Cornulier, qui conclura la compétition, le Prix de Cornulier sacrera le Champion du Monde de l’Etrier.

PRIX D’AMERIQUE RACES ZETURF SAISON 3 : LE COURONNEMENT D’UN NOUVEAU CHAMPION
Rendez-vous désormais incontournable de l’hiver, les Prix d’Amérique Races ZEturf opposeront cette année encore les meilleurs trotteurs mondiaux au sulky. A travers les 6 qualifs et les 3 finales, la compétition sera plus ouverte que jamais, elle mettra aux prises les cracks confirmés aux jeunes loups qui ont affuté leurs armes lors des Critériums cet été.
Fin janvier, le Prix d’Amérique Legend Race déchaînera les passions et les ambitions des compétiteurs qui tenteront de se hisser sur le trône laissé vacant par l’absence du tenant du titre, Davidson du Pont. Et pour vivre encore plus intensément cette compétition, fortement relayée à travers du contenu exclusif sur les réseaux sociaux, la Fantasy League du Trot fera peau neuve et se concentrera sur la compétition reine de l’hiver au sulky. Le jeu Prix d’Amérique Races ZEturf Fantasy, lancé le 15 novembre prochain, invitera les fans à composer leur écurie pour chaque étape de la compétition et tenter de devenir le meilleur entraîneur de l’hiver.

VENEZ VIVRE UN DIMANCHE PLAISIRS A PARIS-VINCENNES
Après deux années marquées par les restrictions, l’hippodrome Paris-Vincennes accueillira petits et grands avec un seul objectif : sortir de la grisaille hivernale et se faire plaisir ! Des plaisirs gourmands tout d’abord, avec notamment l’ouverture du 1er Food Market Indoor de l’Est Parisien, la création d’un Pop-Up bar éphémère signé V and B ou encore le Salon Mer & Vigne qui prendra ses quartiers à Vincennes les 4 décembre et 12 février. Le plaisir des courses, bien évidemment, avec les meilleurs cracks à l’Etrier et au Sulky et les 2 plus belles compétitions internationales du Trot, les Prix d’Amérique Races et Cornulier Races, ainsi que la finale du GNT ParisTurf le 4 décembre. La ferveur du pari hippique sera également au rendez-vous avec un espace pédagogique dédié au pari et un espace Challenge et Jeux Hippiques pour les joueurs plus expérimentés. Et enfin, des plaisirs à partager entre amis ou en famille, avec de nombreuses animations pour petits et grands.
Le Food Market est le premier événement street food dans les rues de Paris. Depuis 2015, chaque édition rassemble une quinzaine de chefs et restaurateurs qui font et refont la street food en France. Avec plus de 70 Food Market organisés et 400 restaurateurs découverts, c’est une communauté fidèle de quelques 6000 participants en moyenne qui se rassemblent lors de chaque soirée.
Créé en 2001 en Mayenne par deux épicuriens ; Jean-Pierre, l’homme vin, et Emmanuel, l’homme bière, V and B a rapidement voulu répandre la bonne humeur et le « goût du bon », partout en France. V and B, plus qu’un lieu, c’est un concept. Un magasin convivial et chaleureux, mais surtout un caractère affirmé : l’envie de rassembler les générations et les styles, de partager un instant unique, autour de produits de qualité à déguster ou à offrir. Aujourd’hui V and B, c’est un réseau de 250 magasins à travers la France.

LE TROT EN HAUT DE L’AFFICHE EN CETTE FIN D’ANNEE
Déjà en exergue tout au long de l’hiver sur l’hippodrome Paris-Vincennes, Sulky et Etrier auront également les honneurs du Grand Ecran à partir du 21 décembre avec la sortie du film événement de Noël : Tempête.Réalisé par Christophe Duguay, avec Pio Marmaï, Mélanie Laurent ou encore Carmen Kassovitz, Tempête invite le spectateur à découvrir les coulisses du monde du Trot, mélange des plus grandes joies comme de moments plus difficiles. Réalisé en partie à l’Hippodrome Paris-Vincennes, en partenariat avec LeTROT, Tempête jette un coup de projecteur sur ce travail de l’ombre quotidien pour toucher du doigt les deux monuments que sont le Prix d’Amérique et le Prix de Cornulier.
Christian Duguay, fort d’une carrière de plus de 30 ans comme réalisateur, a notamment réalisé « Un Sac de Billes » en 2017 et « Belle et Sébastien : L’aventure continue » en 2015 pour ne citer que ceux sur le territoire français.
En Amérique du Nord comme en Europe, le réalisateur prolifique a su s’imposer dans le milieu. Sa carrière internationale l’a déjà conduit dans le milieu équin avec Jappeloup en 2013.

idao de tillard

Ecrit par & déposé en vertu de Course .

A 10 jours du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 1 – Prix de Bretagne, le Prix Marcel Laurent constitue une sorte d’antichambre de la compétition la plus palpitante de l’année au Sulky. Ce Groupe II réservé aux 4 et 5 ans mettra aux prises quelques champions jeudi 10 novembre sur le parcours des 2 100 mètres de la Grande Piste de Paris-Vincennes.

Idao de Tillard (notre photo) totalise déjà 15 succès en seulement 21 apparitions depuis ses débuts ! Impressionnant le 16 octobre à Bordeaux face à ses aînés, ce pensionnaire de Thierry Duvaldestin fera logiquement partie des concurrents les plus en vue. Il devra redouter en priorité Hohneck, cinquième du Prix d’Amérique Legend Race 2022 et quasiment irréprochable depuis ses premiers pas en compétition. Le protégé de Philippe Allaire adore en outre les exercices de vitesse. Sa cote sera basse. Heraut d’Armes, Happy Valley, Inoubliable, Callmethebreeze et Inmarosa seront les autres protagonistes les plus plébiscités.

Le palmarès du Prix Marcel Laurent comporte de nombreuses légendes du Trot qui ont enlevé ensuite le Prix d’Amérique Legend Race. Citons parmi eux Ténor de Baune, Général du Pommeau, Offshore Dream, Ready Cash et Face Time Bourbon. Le lauréat 2022 sera-t-il de cette trempe ? Réponse jeudi 10 novembre vers 14 heures.

Consultez les partants du Prix Marcel Laurent

calgary games

Ecrit par & déposé en vertu de International .

Pressenti pour disputer la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf 2022-2023, le suédois Calgary Games est déjà redouté par beaucoup d’observateurs. Les bookmakers de son pays lui ont déjà attribué le statut de favori du Prix d’Amérique Legend Race.

Invaincu en 9 courses, Calgary Games a effectué son retour en piste mercredi 2 novembre à Solvalla, chez lui en Suède, après plus d’un an d’absence. Ce protégé de Timo Nurmos disputait une épreuve de requalification. Il s’est imposé de manière magistrale, en trottant 1’11 »7 sur 2 140 mètres. Une démonstration qui consolide sa position de favori du Prix d’Amérique Legend Race. Il est proposé à 3,5/1 par les bookmakers scandinaves. Les spécialistes des courses au Trot le considèrent en effet comme une première chance tant son palmarès est impressionnant et ses qualités évidentes. On ne connaît pas encore la date de sa première apparition à Paris-Vincennes mais son entourage avait déclaré avoir le Prix d’Amérique Legend Race en ligne de mire. Björn Goop, double lauréat du Championnat du Monde au Sulky, devrait le driver. La confrontation entre Calgary Games et nos champions tricolores est attendue avec impatience par tous les passionnés de beau sport.

Aetos Kronos lui aussi pressenti dans la Capitale

La veille, un autre trotteur suédois de premier plan avait également réussi sa requalification. Aetos Kronos va pouvoir se présenter à nouveau en compétition officielle. Ce protégé de Jerry Riordan est bien connu chez nous pour avoir disputé cinq épreuves à Paris-Vincennes. Le fils de Bold Eagle a triomphé dans le Prix dédié à son père (Groupe II à l’époque), le 31 janvier 2021, puis s’est classé troisième du Prix de France Speed Race, derrière Delia du Pommereux et Face Time Bourbon. Lui aussi aura vraisemblablement le Prix d’Amérique Legend Race 2023 en point de mire. Avec Calgary Games et Aetos Kronos en lice dans ses plus grandes courses, les Prix d’Amérique Races ZEtruf 2022-2023 offriront encore plus de piquant !

(photo : ©Lars Jakobsson – Travronden)