Ecrit par & déposé en vertu de Course, Info .

Le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur a donné lieu à un superbe match final entre Vivid Wise As et Étonnant. Le trotteur français a eu le dernier mot.

Acteur principal du meeting d’hiver, lui qui avait su battre Face Time Bourbon en novembre avant de décevoir dans le Prix d’Amérique Legend Race, Étonnant venait déjà de livrer une superbe prestation dans la dernière des Prix d’Amérique Races ZEturf, le Prix de Paris – Marathon Race en prenant une superbe deuxième place.. Changement d’hippodrome, changement d’ambiance et changement radical de distance, passant de 4150m à 1609m mais toujours autant de brio pour le protégé de Richard Westerink qui a su dominer Vivid Wise As, le grand favori qui avait réussi à prendre la tête au prix d’un sérieux effort. La formidable Billie de Montfort, pour sa dernière course en France conclut troisième.

Étonnant rejoint au palmarès son père Timoko, la légende qui a remporté cette course à quatre reprises. C’est sa deuxième victoire de Groupe I, un an et un mois après son succès l’an passé dans le Prix de Paris – Marathon Race.

Revoir la course

vivid wise as

Ecrit par & déposé en vertu de Course .

L’hippodrome de Cagnes-sur-Mer proposera sa plus belle course de l’année dimanche 13 mars. Le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur, un Groupe I, a réuni quelques vedettes de la récente compétition Prix d’Amérique Races ZEturf. Parmi elles, Vivid Wise As s’annonce comme le grandissime favori.

5 courses, 5 victoires ! Tel est le magnifique bilan de Vivid Wise As à Cagnes-sur-Mer. Le protégé d’Alessandro Gocciadoro est aussi le double tenant du titre du Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur, tournoi prestigieux disputé sur le parcours ultra rapide des 1 609 mètres. Impressionnant vainqueur le 13 février du Prix de France Speed Race à Paris-Vincennes, le partenaire de Matthieu Abrivard évoluera dans son jardin et s’élancera logiquement à une cote très basse. Delia du Pommereux, sa dauphine du mois dernier, revient en forme étincelante à point nommé et apprécie également les exercices de célérité. On attend une confirmation de sa part. Autre champion très véloce, Zacon Gio a quitté les effectifs de Jean-Michel Bazire pour ceux de son précédent mentor, Holger Ehlert, professionnel installé en Italie. Il fera également partie des protagonistes les plus en vue.

Choisi pour être support des paris à la carte, ce sublime Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur a attiré les convoitises d’autres trotteurs talentueux, à l’image dEtonnant, Cokstile et Vitruvio. Les populaires Bahia Quesnot et Billie de Montfort disputeront quant à elle leur dernière course en France. L’hippodrome de Cagnes-sur-Mer va donc vivre une journée de fête à ne pas manquer si vous êtes dans la région. Le programme comprendra aussi de multiples animations (spectacles équestres, jeux pour enfants…). Retrouvez toutes les informations sur l’événement sur le site hippodrome-cotedazur.fr. Consultez les partants du Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur en cliquant ici.

hohneck

Ecrit par & déposé en vertu de Course .

La dernière réunion du Meeting d’Hiver à l’Hippodrome Paris-Vincennes se déroulera ce samedi 5 mars. Elle correspondra à la Journée des Courses Poursuites avec deux Groupes I palpitants à l’affiche. Hohneck disputera l’un d’eux.

Le Prix de Sélection, au Sulky, et le Prix des Centaures, à l’Etrier, seront les épreuves majeures du programme, samedi 5 mars à Paris-Vincennes. Ces deux courses poursuites opposeront des champions de 4 ans, qui partiront avec 25 mètres d’avance, à leurs aînés âgés de 5 et 6 ans. Hohneck disputera le Prix de Sélection avec d’évidentes ambitions. Le pensionnaire de Philippe Allaire a réalisé une superbe saison marquée par trois beaux succès, dont le Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif #3 – Critérium Continental. Cette victoire lui avait ouvert les portes des Finales de la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf. Hohneck avait ainsi tenté sa chance dans le Prix d’Amérique Legend Race, obtenant une magnifique cinquième place. Il semble logique de l’envisager sur la plus haute marche du podium.

Son compagnon de boxes Italiano Vero représente un rival dangereux, lui qui s’élancera au premier échelon. Il répète toutes ses bonnes sorties au plus haut niveau et possède déjà une solide expérience. Idao de Tillard, Gamay de l’Iton, Hussard du Landret et Hokkaido Jiel seront les autres protagonistes les plus en vue. Après cette Journée des Courses Poursuites, l’Hippodrome Paris-Vincennes fermera ses portes pour quelques semaines. Il lancera son meeting de printemps vendredi 25 mars.

diable de vauvert

Ecrit par & déposé en vertu de Course .

Les champions qui ont disputé le Prix de Paris Marathon Race, dimanche 27 février à l’Hippodrome Paris-Vincennes, ont offert au public un show d’enfer ! Quand allons-nous revoir en piste les principaux concurrents ?

Diable de Vauvert, brillant vainqueur du premier Groupe I de sa carrière, va désormais se reposer, tout en exerçant son activité de reproducteur. Franck Lemuet, son éleveur et propriétaire, espère ensuite le présenter dans une grande course à l’étranger, comme le Grand Prix d’Aby, en août en Suède. Etonnant, deuxième, pourrait participer au Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur, un Groupe I qui aura lieu dimanche 13 mars à Cagnes-sur-Mer. Tout va dépendre s’il a bien récupéré de ses récentes sorties. Troisième du Prix de Paris Marathon Race 2022, Galius va bénéficier d’un break, comme Diable de Vauvert. On le reverra probablement l’été prochain.

Ampia Mede SM, excellente quatrième, va vraisemblablement prendre la direction des bords de la Méditerranée pour se produire en piste le 13 mars, à l’image de Chica de Joudes (cinquième), mais son entraîneur Alain Laurent a indiqué que sa jument pourrait peut-être arrêter sa carrière après sa prestation dans le Prix de Paris Marathon Race. Fric du Chêne et Fakir du Lorault sont engagés samedi dans le Prix du Plateau de Gravelle, à Paris-Vincennes. Davidson du Pont aura comme prochain objectif le Prix de l’Atlantique, samedi 23 avril à Enghien. Flamme du Goutier va quant à elle prendre un peu de vacances.

diable de vauvert

Ecrit par & déposé en vertu de Portrait .

En triomphant dans le Prix de Paris Marathon Race, Diable de Vauvert a offert un premier Groupe I à son entraîneur Bertrand Le Beller mais aussi à son éleveur et propriétaire Franck Lemuet.

Deuxième l’an passé du Prix de Paris Marathon Race derrière EtonnantDiable de Vauvert a su prendre sa revanche sur le protégé de Richard Westerink au terme d’un magnifique rush final après 4 150 mètres de course. L’épreuve était annoncée comme l’objectif n°1 du cheval depuis plusieurs mois par Bertrand Le Beller et Diable de Vauvert a répondu présent au rendez-vous. Véritable Marathon horse, doté d’une très grande tenue et toujours capable de placer une accélération finale dans les 500 derniers mètres, le héros du Prix de Paris Marathon Race a remporté dimanche son premier Groupe I et plus beau titre. Il a ajouté à son succès le nouveau record de la course en signant la réduction kilométrique de 1’13’’3 sur 4 150 mètres, effaçant la marque précédente à l’actif d’Up And Quick (1’13’’5 lors de l’édition 2015). Son driver Tony Le Beller avait déjà brillé au niveau Groupe I à trois reprises à l’étranger mais décroche à 51 ans son plus grand titre dans l’Hexagone.

La mère du champion, Pop Star, avait été achetée à l’Ecurie des Charmes par les parents de Franck Lemuet. C’est sous leurs couleurs et l’entraînement de Bertrand Le Beller, déjà, qu’elle avait montré une belle qualité en piste, remportant quatre courses dont un Groupe II à l’Etrier à l’âge de 4 ans. Troisième du Prix du Président de la République, la grande épreuve sous la selle des 4 ans, elle a conclu sa carrière avec plus de 275 000 € de gains. Pop Star appartient à une grande lignée marquée du sceau de la famille Viel qui remonte à Rosa Bonheur (née en 1939) dont sont issus Mon TourbillonPermissionnaireOpprimé et bien d’autres champions. Pop Star est devenue un pilier de l’élevage de Franck Lemuet quand ce dernier a décidé de poursuivre l’œuvre familiale. Elle compte à ce jour trois produits qui ont gagné dont bien sûr Diable de Vauvert, le meilleur de tous.

Côté paternel, Prince d’Espace, avait connu une belle carrière sous la férule de Sébastien Guarato, dans une génération dominée par la championne Pearl Queen dont il était l’un des principaux rivaux, Diable de Vauvert devient son deuxième vainqueur de Groupe I après Unique Quick, gagnant des Critériums des 3 Ans et 4 Ans et du Prix de Sélection.

Ecrit par & déposé en vertu de Course .

La compétition Prix d’Amérique Races ZEturf s’est conclue par une superbe course, dimanche 27 février à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Au terme d’un déroulement haletant, le Prix de Paris Marathon Race, troisième et ultime Finale, a couronné Diable de Vauvert, qui avait visé ce Groupe I de très longue date.

Disputé sur le plus long parcours du Temple du Trot, le Prix de Paris Marathon Race proposait un voyage de 4 150 mètres, composé de deux tours de la Grande Piste et deux passages de l’impitoyable montée. L’épreuve s’est révélée très tactique et de nombreux relais se sont succédés en tête. Dans le dernier tournant, Galius, battu du minimum dans le Prix d’Amérique Legend Race, semblait s’envoler vers la victoire. Le pensionnaire de Séverine Raimond a toutefois dû s’incliner d’abord face à Etonnant, le tenant du titre qui n’avait pas quitté les avant-postes, et surtout Diable de Vauvert, qui avait attendu au maximum pour porter son attaque. Le protégé de Bertrand Le Beller terminait le plus fort pour glaner un splendide succès. Etonnant effaçait deux déconvenues dans les autres Finales en s’emparant de l’accessit d’honneur, devant Galius, remarquable troisième.

Depuis sa deuxième place l’an passé, Diable de Vauvert avait été préparé avec soin par son entourage pour ce grand objectif. Il a parfaitement rempli son contrat et a même battu le record de la course en 1’13’’3, contre 1’13’’5 pour la précédente marque. Le trotteur de 9 ans a remporté par ailleurs le premier Groupe I de sa carrière, à l’image de son mentor. Une victoire familiale également puisque Tony Le Beller, driver du lauréat, a gagné pour son frère Bertrand, l’entraîneur. Le pilote était évidemment ému après son succès : « J’ai bénéficié d’un super parcours, tout s’est bien passé, je suis ravi. Mon petit frère a magnifiquement préparé ce rendez-vous avec Diable de Vauvert. Je suis d’autant plus heureux que je gagne là mon premier Groupe I en France ».

Visionnez la course du Prix de Paris Marathon Race en cliquant ici.

Ecrit par & déposé en vertu de Analyse .

Pour réaliser le debrief de l’épreuve, Dimitri Blanleuil reçoit Bertrand Le Beller, mentor de Diable de Vauvert, vainqueur du Prix de Paris Marathon Race ce dimanche 27 février à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Le journaliste et l’entraîneur reviennent à chaud sur le Groupe I, troisième et dernière Finale de la compétition Prix d’Amérique Races ZEturf.